Une femme allaitante peut-elle utiliser des huiles essentielles ?

Par -
© Getty Images
On le sait, les huiles essentielles peuvent avoir des effets miraculeux sur notre santé, tant physique que mentale. Mais elles ne sont pas toutes bénéfiques, en particulier pour les enfants, les femmes enceintes et allaitantes. On vous en dit plus sur l'aromathérapie lorsqu'on allaite.

Après la naissance et au retour de la maternité, la jeune maman peut parfois ressentir un tas d’émotions contradictoires: de la joie, de la tristesse, de la fatigue, de la nostalgie… Mais si on allaite, on peut aussi être confrontée à une difficulté de donner le sein ou avoir une lactation peu efficace, ce qui peut être particulièrement difficile à vivre.

Pour guérir ces maux, les huiles essentielles peuvent être toutes indiquées: l’aromathérapie est depuis très longtemps un allié parfait pour vaincre certains bobos, et ce, auprès de toute la famille. Mais attention cependant, si les huiles essentielles peuvent vous être d’une aide précieuse, il faut être très vigilante à leur utilisation lorsqu’on allaite.

Les huiles essentielles quand on allaite: oui, mais pas toutes!

Pour comprendre pourquoi il faut être vigilante avec l’utilisation des huiles essentielles lorsqu’on allaite, il est important de comprendre que les principes actifs présents dans les huiles essentielles que la mère utilise passeront dans son lait maternel et seront donc ingérés par son bébé. Une mauvaise utilisation des huiles essentielles peut donc influer sur la santé de bébé.

Les huiles essentielles interdites quand on allaite

Si certaines sont tout à fait bénéfiques lorsqu’on allaite, d’autres sont au contraire interdites, car potentiellement dangereuses pour le bébé. Voici la liste des huiles essentielles à bannir pendant l’allaitement:

  • La sauge officinale
  • La menthe poivrée
  • L’eucalyptus globuleux
  • L’eucalyptus mentholé
  • Le romarin
  • Le camphre
  • La lavande stoechade
  • Le giroflier
  • L’origan

Prenez garde, ces huiles essentielles peuvent s’avérer toxiques pour votre bébé, et sont d’ailleurs déconseillées chez les enfants de moins de 10 ans.

Les bienfaits des huiles essentielles

D’autres sont fort heureusement sans risque et vous aideront à vivre au mieux le post-partum: certaines huiles essentielles vous aideront à stimuler votre lactation et à augmenter la production de lait, d’autres encore pourront vous aider à traverser le baby blues ou à vous relaxer si vous êtes stressée par votre nouvelle vie de maman.

1. Pour favoriser la lactation

Les huiles essentielles de fenouil et l’anis, pourtant déconseillés pendant la grossesse, sont acceptés chez la femme enceinte car elles ne représentent plus de danger pour le bébé. En outre, elles accompagneront la jeune maman qui désire donner le sein et, associées aux recommandations habituelles, pourront les aider à stimuler la montée de lait. Mais ce ne sont pas leurs seuls bienfaits, puisque l’huile essentielle de fenouil a aussi pour vertu d’aider à apaiser les coliques des nourrissons.

Pour consommer ces huiles essentielles en toute sécurité, mélangez deux gouttes dans une cuillère à soupe de miel, à avaler 3 fois par jour maximum. Dès que la lactation est enclenchée sans problème, vous pouvez arrêter le traitement. Notez qu’il existe aussi des solutions toutes prêtes en pharmacie, idéales pour celles qui débutent en aromathérapie.

2. Contre le baby blues et le stress

Les huiles essentielles n’ont pas leur pareilles pour apaiser les émotions négatives et apprendre à gérer le stress. Elles sont d’une efficacité redoutable pour faire face aux situations difficiles, aux changements et grands bouleversements. Elles sont donc naturellement recommandées après une naissance pour faire face au baby blues. Si vous en souffrez, vous pouvez utiliser quatre huiles essentielles:

  • La lavande fine
  • La mandarine
  • Le petit grain bigarate
  • La marjolaine à coquilles

Ici, c’est plutôt un massage appliqué sur le plexus solaire ou dans le bas du dos qui est recommandé. Diluez 2 gouttes d’huile essentielle dans une cuillère d’huile végétale neutre et massez. Attention: n’appliquez jamais directement sur la peau et testez le mélange afin de vérifier que vous ne faites pas d’allergie avant d’appliquer généreusement. Vous pouvez aussi verser ce cocktail dans l’eau du bain… à condition d’avoir encore le temps d’en prendre un!

3. Pour guérir les mamelons

Vous avez mal aux seins, les mamelons sensibles ou souffrez de crevasses? Une fois encore, les huiles essentielles peuvent vous soulager. Ici, on utilisera de nouveau la lavande mais officinale cette fois, pour ses vertus anti-infectieuses, antibactériennes (ce qui vous évitera certainement la mastite) et cicatrisantes.

Pour les utiliser, le massage est lui aussi recommandé: diluez deux gouttes d’huile essentielle dans un peu d’huile vierge, et massez doucement votre mamelon après la tétée pour le guérir.

Plus de conseils pour les futures et jeunes mamans

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!