Plus de 75% des parents sont contre la réouverture des écoles

Par -
© Getty Images
Le conseil national de sécurité se réunira ce 24 avril afin de statuer sur le sort réservé aux écoliers de tout le pays... Mais si on ne sait encore rien des décisions qui seront prises, les parents belges semblent être sensiblement contre la réouverture des écoles.

Les écoles vont-elles rouvrir ou pas? Si oui, avec quelles précautions? Tous les écoliers seront-ils soumis à l’obligation scolaire, lorsque l’on sait que les examens de fin d’année sont d’ores et déjà annulés? Autant de questions que se posent des milliers de familles belges et auxquelles devra répondre notre gouvernement. En attendant la conférence de presse de ce vendredi, nous avons voulu connaître l’avis des parents concernant la réouverture potentielle des écoles.

Plus de 75% des parents ayant répondu sont contre la réouverture des écoles

Nous avons lancé un appel sur nos réseaux sociaux afin de savoir si les parents étaient favorables – ou non – à la réouverture des écoles après le 3 mai, date envisagée par le gouvernement pour débuter le déconfinement. Notre sondage n’est pas encore terminé, mais une tendance se fait nettement sentir: plus de 75% des répondants sont contre la réouverture des écoles et envisagent une reprise de la scolarité en septembre.

Quels sont les scénarios possibles?

Si les spéculations vont bon train, personne ne peut aujourd’hui dire quelle décision sera prise concernant la scolarité des élèves belges. Voici cependant quelques scénarios possibles.

1. Toutes les écoles restent fermées

Voici la décision que les personnes qui ont répondu au sondage aimeraient voir se dégager du Conseil national de sécurité de ce vendredi 24 avril: que l’année scolaire 2019-2020 soit officiellement terminée et que les écoliers restent chez eux, en sécurité. C’est d’ailleurs déjà le cas des universités et de la plupart des hautes écoles, qui ont pris la décision de fermer leurs portes jusqu’au 30 juin.

En effet, de très nombreux parents craignent de voir les cas de coronavirus à la hausse, principalement à cause des gestes barrières difficilement applicables avec des enfants, et ce, particulièrement chez les plus petits. Dans une interview accordée au journal Le Figaro, le président du Conseil national de l’Ordre des Médecins français a fait savoir qu’il s’opposait à la réouverture des écoles avant la prochaine rentrée scolaire. Selon lui, cela reviendrait à réintroduire le virus.

2. L’école seulement pour les élèves du secondaire

Si le retard scolaire peut être rattrapé pour la plupart des écoliers, les élèves en dernière année secondaire auront bien du mal à le compenser, particulièrement s’ils ont prévu de faire des études supérieures dès septembre. L’idée de demander uniquement aux élèves de 5ème et 6ème secondaire de revenir sur les bancs de l’école est donc possible. À moins que tous les élèves du secondaire ne soient priés de retourner à l’école (du moins ceux du cycle supérieur), vu leur âge et leur maturité leur permettant de respecter les gestes barrières.

3. L’obligation scolaire levée

Deux virologues namurois ont proposé il y a quelques jours qu’un tiers des travailleurs reviennent au sein des entreprises, pendant que les autres continueraient à télétravailler, du moins pour ceux qui ont la possibilité de le faire. Si le gouvernement tient en compte l’avis de ces virologues belges, la question est de savoir comment les parents vont pouvoir faire garder leurs enfants lorsqu’ils devront retourner travailler, même partiellement.

Lever l’obligation scolaire pour tous les enfants permettrait alors aux familles d’avoir le choix de mettre ou pas leurs enfants à l’école. Cela voudrait cependant dire que les enseignants ne pourraient pas avancer sur la matière scolaire, afin de ne pas sanctionner les enfants qui resteraient à la maison. Les écoles seraient alors contraintes de ne pas avancer dans le programme scolaire, au risque de se transformer davantage en garderies.

4. Toutes les écoles ouvertes dès le 3 mai

C’est l’une des pistes envisagées, même si l’on sait d’ores et déjà que les écoliers n’auront pas d’examens en fin d’année. La réouverture des écoles permettrait aux enseignants de continuer à instruire les élèves et de tenter de rattraper un peu le retard pris pendant ces nombreuses semaines de confinement. Si le gouvernement choisit cette option, des centaines de familles se demandent quelles mesures seront prises pour protéger les enfants ainsi que le corps professoral du coronavirus.

Les experts belges préconisent un retour progressif des petits Belges dans les écoles, étalé sur tout le mois de mai: en priorité les élèves des dernières années secondaires, suivis des autres classes, pour terminer avec les élèves de primaire vers la fin mai. Quelles que soient nos interrogations, nous aurons la réponse ce vendredi 24 avril!

Plus d’articles sur la scolarité et le coronavirus

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here