Violences conjugales: une mère de famille offre un témoignage bouleversant

©Getty Images
31% des femmes en Europe confient avoir été, au moins un fois, victimes de violences conjugales.

Pour une femme sur trois, la violence conjugale fait hélas partie du quotidien. Coups, harcèlement moral, viol… Certaines de nos citoyennes vivent l’enfer. Et ce mot n’est, hélas, pas exagéré. Bien au contraire. Chaque année en Belgique, 160 femmes meurent sous les coups de leur conjoint ou de leur ex-conjoint.

Elisabeth, une Française de 52 ans, sort littéralement de cet enfer. Pendant 11 ans, elle a subi au quotidien fait de violences conjugales, dont elle n’est pas sortie indemne, mais vivante. Des années après cette horrible période, la quinquagénaire, qui a eu quatre enfants avec l’homme qui la battait, a tenu à témoigner devant les caméras de France 2. Une vidéo bouleversante qui se veut être la voix de toutes les femmes battues.

Des coups aux plaintes

Pendant toutes ces années de violences conjugales, Elisabeth a tenté de demander de l’aide auprès de la police, en vain. À trois reprises, alors qu’elle avait l’intention de porter plainte contre son mari, Elisabeth s’est vue rabaissée par les forces de l’ordre. La quatrième fois, sa demande a enfin été prise au sérieux. Une prise en charge qui a changé sa vie et celle de ses enfants.

« La première fois c’est celle de trop »

Dans cette vidéo, Elisabeth explique son calvaire, mais livre aussi des conseils précieux pour toutes les femmes et les mères, victimes de violences conjugales. « En fait, pourquoi je témoigne aujourd’hui? C’est pour dire qu’il y a une vie après tout ça. Que la vie est merveilleuse, qu’elle est belle… Je témoigne parce que je veux vous encourager à ne jamais accepter. La première fois c’est celle de trop. Il faut que vous partiez ».

Que faire si l’on est victime de violences conjugales?

Si vous êtes vous aussi victime de violences conjugales, il est important de ne pas rester seule et, surtout, d’en parler. Parlez-en à votre médecin traitant, à la police, aux instituteurs de vos enfants. Vous pouvez aussi vous rendre dans le planning familial le plus proche de chez vous, ou contacter « Écoute Violences Conjugales » au 0800/30.030, qui vous donnera des conseils utiles et pratiques ainsi qu’une écoute bienveillante.

Vous luttez contre les violences faites aux femmes et aux enfants? Vous aimerez également ces articles

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here