Parole d’expert: la kinésiologie est-elle adaptée aux enfants?

Par -
©Getty Images
Notre experte Mélanie Stainier, kinésiologue au centre médical Mont-Saint-Jean de Waterloo, a répondu à nos questions concernant cette pratique alternative de plus en plus répandue.

Bien que l’on entende régulièrement parler de cette méthode de relaxation et d’amélioration du bien-être, la kinésiologie est parfois perçue comme une pratique occulte, associée au charlatanisme par ceux qui ne la connaissent pas. Certes peu conventionnelle, la kinésiologie est une pratique professionnelle créée par George Goodheart, un kinésithérapeute américain très inspiré par la médecine chinoise et ses effets sur la santé physique et émotionnelle.

La kinésiologie est-elle adaptée aux enfants?

La kinésiologie part du postulat que l’esprit et le corps sont indéniablement reliés, et offre aux patients des soins les aidant à mettre en lumière leurs blocages et leurs émotions enfouies devenues, par manque d’intérêt et de prise en charge, des soucis de santé souvent chroniques. Mais cette médecine est-elle adaptée aux petits? Nous avons rencontré Mélanie Stainier, kinésiologue à Waterloo et Nivelles, qui a pris le temps de répondre à nos questions sur cette pratique douce et de plus en plus répandue.

Nous commençons à connaître les bienfaits de la kinésiologie sur les adultes. Mais cette pratique de relaxation est-elle bénéfique pour les enfants?

« La kinésiologie a été créée pour tous les êtres humains, afin de leur apporter un sentiment de bien-être et d’équilibre émotionnel. Et les enfants ont aussi le droit de se sentir bien dans leurs baskets, alors bien entendu, cette pratique peut être bénéfique pour eux! Je dirais même que la kinésiologie fonctionne généralement très bien sur les enfants, car ce sont de petits êtres humains bruts, sans barrières et préjugés. Il est cela dit important que l’enfant sache verbaliser ce qu’il ressent, alors je dirais qu’elle est surtout accessible aux enfants à partir de 5 à 6 ans. »

Quand et pourquoi faire appel à la kinésiologie pour un enfant?

« La kinésiologie s’utilise dans beaucoup de domaines, particulièrement ceux où le stress agit négativement sur le corps. Et les enfants sont aussi sujets au stress que les adultes. Le stress peut venir de nombreux facteurs: des soucis à l’école, la perte d’un être cher, des tensions familiales, la séparation des parents, un petit frère ou une petite sœur qui arrive, un accident… Le stress est provoqué par une situation bénigne comme bien plus grave. Le problème, c’est lorsque ce stress engendré crée un blocage ou un souci de santé qui se transforme en douleur physique ou en maladie chronique. Ce que la tête et le cœur ne peuvent exprimer est traduit dans le corps. La kinésiologie travaille sur ces douleurs, met des mots sur les maux et permet souvent à l’enfant de dépasser ces événements et de retrouver son équilibre émotionnel. »

Comment se déroule une séance de kinésiologie?

« Une séance avec un enfant dure 40 à 50 minutes environ. Tout d’abord, je rencontre l’enfant et ses parents, afin de connaître la raison de leur venue. Ensuite, je demande toujours à l’enfant s’il souhaite continuer en présence du parent ou seul. Il est important de respecter son choix, dans la bienveillance. Ensuite, il y a le test du ‘tonus musculaire’. C’est en interrogeant le corps que l’on peut découvrir d’où vient le souci. Lorsque l’on trouve un déséquilibre, on le verbalise avec l’enfant, on met des mots pour le concrétiser. C’est une première façon de corriger émotionnellement le problème. On fait sortir le stress et les émotions. »

Quels troubles peuvent être soignés grâce à la kinésiologie?

« Cette pratique est particulièrement bénéfique pour gérer les situations de stress, mais la kinésiologie peut aussi intervenir, en complément d’un bilan de santé complet et de l’aide de spécialistes, sur les enfants ayant des troubles de l’apprentissage, des troubles de l’attention, des soucis d’endormissement ou de sommeil agité. Une fois le problème identifié, on aide à guérir des maladies qui reviennent régulièrement, comme des sinusites chroniques, des allergies, des enfants trop souvent malades… Le stress peut être très néfaste pour le système immunitaire. En effet, lorsqu’on y est confronté de manière répétée, notre corps produit une hormone, le cortisol, qui affaiblit le système immunitaire. La kinésio fait baisser le taux de cortisol grâce à l’effet bien-être procuré au patient. »

Quels sont les effets directement visibles chez l’enfant?

« Systématiquement, l’enfant va bâiller et se sentir fatigué après une séance. Il aura besoin de repos. Ensuite, les réactions peuvent être très différentes selon les enfants: certains vont pleurer pendant plusieurs minutes; d’autres, avoir un grand besoin de parler ou encore faire des rêves dont ils parleront… Les déclics liés à une séance de kinésiologie peuvent être très visibles ou très subtils, selon les enfants. »

Combien de séances pour un résultat durable?

« En ce qui concerne les séances, c’est tout aussi variable. Certains soucis se règlent en une ou deux séances, tandis que pour d’autres, il en faudra plus. Mon optique est qu’il faut laisser l’enfant s’écouter et savoir s’il souhaite revenir. Mais si les soucis reviennent, il sera certainement nécessaire de revenir pour une séance. Après, lorsqu’il s’agit d’un gros choc émotionnel ou d’un traumatisme, on travaille presque constamment sur trois séances. Lors de la première, on enlève le choc émotionnel, la deuxième séance nous permet d’enlever le stress physique, et la troisième séance est dédiée à rééquilibrer le tout ».

La kinésiologie est-elle reconnue?

« Aujourd’hui, une seule mutuelle en Belgique reconnaît la kinésiologie. Il s’agit de la mutuelle Symbio. Pour le reste, nous travaillons sans que les bienfaits de notre pratique soient officiellement reconnus. Mais au Canada par exemple, la kinésiologie est une médecine douce reconnue, pratiquée et même réglementée. Les kinésiologues canadiens doivent en effet avoir un accès à la profession, ce qui n’est pas le cas dans notre pays ».

Si la kinésiologie n’est pas encore réglementée en Belgique, comment trouver un « vrai » kinésiologue?

« Tout d’abord, il est important de savoir qu’il existe des formations qualifiantes pour devenir kinésiologue. C’est un cursus qui dure deux ans, dont on ressort diplômé. Tous les kinésiologues diplômés peuvent s’inscrire à la Fédération belge des kinésiologues. Mais ils n’y sont pas obligés. Pour garantir le sérieux d’un kinésiologue, je dirais qu’il y a plusieurs critères sur lesquels vous pouvez vous appuyer. Tout d’abord, le bouche-à-oreille. C’est peut-être idiot dit comme ça, mais la meilleure chose est de trouver un kinésiologue dont vous avez des échos positifs. Ensuite, décortiquez son site Internet pour en savoir plus sur sa manière de travailler. Appelez-le et n’ayez pas peur de poser toutes les questions concernant le déroulement d’une séance, etc. Certains centres médicaux s’ouvrent aux médecines dites alternatives. Les spécialistes qui y pratiquent ont souvent été ‘validés’ par les responsables du centre, avant de pouvoir y entrer. Cela peut donc être un gage de sérieux ».

Quel est le plus de la kinésiologie, comparé aux autres médecines douces?

« Je pense que toutes les médecines douces peuvent être efficaces, si elles sont pratiquées par des personnes diplômées et compétentes. La kinésiologie intervient lorsque l’on souffre mais que l’on n’arrive pas à identifier les causes de son mal-être physique et/ou émotionnel. Je crois donc que la pratique de la kinésiologie est justement à pratiquer avant les autres médecines alternatives, pour identifier les maux et ensuite, pouvoir les travailler efficacement. »

Retrouvez Mélanie Stainier sur sa page Facebook « Yatna. relaxologie ».

Vous avez aimé cette intervention d’expert? Vous aimerez également ces articles

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here