Parole d’expert: comment garder une intimité de couple quand on est confiné avec ses enfants?

Par -
© Getty images
Si certaines personnes y trouvent une opportunité de passer plus de temps ensemble, d'autres ont bien du mal à trouver leur place dans ce confinement, jusqu'à en oublier leur intimité de couple. Marie Tapernoux, sexologue, nous donne quelques conseils pratiques pour garder l'intimité de son couple pendant le confinement.

Le confinement a chamboulé la vie des Belges, à commencer par leur manière de vivre au sein de leur famille. Il faut dire que si l’on aime énormément ses enfants et son compagnon, il n’est pas forcément évident de vivre ensemble 24 heures sur 24, et encore moins de trouver des moments à soi ou pour son couple lorsque l’on est enfermé toute la journée avec des enfants.

Mais doit-on pour autant faire une croix sur son intimité en ces temps de confinement? Nous avons posé la question à Marie Tapernoux, sexologue dans le Brabant Wallon, elle-même confinée avec son mari et ses deux enfants, afin qu’elle éclaire notre lanterne.

Est-ce possible de garder son intimité de couple pendant le confinement?

Lorsque l’on est parent, il n’est pas toujours simple de trouver du temps pour son couple. Et si l’on peut croire que le confinement nous permet d’avoir plus de temps, le télétravail et les enfants à gérer en même temps que le quotidien peuvent empiéter davantage sur notre intimité. Cette situation sans précédent aura-t-elle tendance à éloigner les couples? Ou, au contraire, cela les rapprochera-t-il?

S’il y a bien une chose qui est sûre, c’est que le confinement perturbe totalement la dynamique des couples! En temps normal, on ne passe que quelques heures par jour avec son ou sa partenaire, pour une majorité des couples du moins. On voit d’ailleurs plus ses collègues que son propre conjoint. Alors qu’en cette période de confinement, on se retrouve toute la journée ensemble… Il y a donc de quoi être perturbés! 

Ce changement peut donc impliquer une phase inconfortable, une période de transition qui peut être frustrante, désagréable, voire insupportable pour certains. L’intimité est un baromètre personnel et conjugal, ce qui implique que si l’un des protagonistes du couple ou le couple lui-même passe par des moments difficiles, il sera inévitablement impacté… Le confinement met en évidence les ressources, mais aussi les faiblesses du couple. Et c’est à l’issue de cette phase d’adaptation que l’on peut savoir si le couple va sortir grandi de cette période ou, à l’inverse, s’éloigner davantage qu’avant.

Quelles sont les difficultés que peuvent rencontrer les couples ayant des enfants pendant ce confinement?

Se retrouver non-stop ensemble avec des enfants (et pour en avoir deux je sais ce que c’est) implique déjà une répartition des tâches ménagères et de la charge mentale différente. Mais au-delà de ce quotidien à gérer, il faut faire face à la gestion du stress accru de chacun. Il peut être lié au télétravail ou encore à la situation financière préoccupante… tout ça en occupant les enfants, en gérant éventuellement le travail scolaire mais aussi les émotions personnelles ainsi que celles des enfants, les moments de décharges physiques ou encore les moments de détente de chacun … en gros, il faut être sur tous les fronts à la fois, tout en restant zen et disponibles! 

Ce n’est donc qu’une fois les enfants dans leurs chambres que le couple peut enfin se retrouver, se reconnecter et ressentir les bienfaits d’être à deux… à condition d’y parvenir! Car pour beaucoup, c’est l’épuisement qui prend toute la place et on s’écroule littéralement, laissant insidieusement une déconnexion s’installer. À mes yeux, c’est là qu’est tout le danger: ne pas réaliser que l’on n’est plus connecté, que l’on n’est plus complices, que l’on ne partage plus que la gestion du quotidien sans prendre de moments agréables ensemble.

Est-ce plus réaliste de mettre sa vie intime de côté pendant le confinement lorsque l’on a des enfants, ou est-ce important de tenter de la garder la plus active possible?

Mon conseil serait justement d’éviter à tout prix de se désinvestir de sa vie intime! Cela impliquerait une déconnexion à son propre désir et, du coup, l’enclenchement d’un cercle vicieux qui n’est pas simple à désamorcer, c’est-à-dire la perte du désir sexuel. Il faut donc pouvoir maintenir ce désir, mais surtout miser sur la qualité. En termes de sexualité, ce n’est pas la quantité mais bien la qualité qui importe. En fait, c’est grâce au plaisir que l’on prend ensemble que l’on aura envie de se retrouver à nouveau, et non parce qu’une fréquence est maintenue.

Il ne faut pas oublier non plus que même si la sexualité n’est pas l’unique base du couple, elle joue un rôle important tout au long de la relation: elle permet littéralement aux deux partenaires de se connecter et de le rester pendant 2 à 3 jours qui suivent le rapprochement intime. Au-delà, les effets diminuent progressivement. 

Les rapports sexuels sont plutôt conseillés pour se relaxer, non?

Les bienfaits d’un moment d’intimité sont multiples et la relaxation en fait partie. Il s’agit littéralement d’un phénomène hormonal qui va libérer:

  • De l’ocytocine: qui procure la sensation de bien-être et de calme, mais qui est aussi l’hormone de l’attachement.
  • De l’endorphine: qui est libérée suite à l’effort physique, et qui est favorable pour un bon sommeil tout en apaisant les émotions.
  • De la sérotonine: qui agit sur la bonne humeur et la joie
  • De la testostérone et des œstrogènes: qui sont les hormones du désir et augmentent la libido. 

Après un moment de rapprochement intime de qualité, les deux partenaires vont donc en ressentir les bienfaits et cela inclut de l’apaisement et de la relaxation… mais pas seulement, puisqu’il permet également au couple de se sentir plus proche, plus complice et plus connecté, ce qui est plus qu’utile pendant cette période anxiogène et stressante.

Entretenir son intimité passe-t-il d’office par une relation sexuelle?

Bien trop souvent, on a tendance à réduire l’intimité au rapport sexuel en tant que tel. Et pourtant, c’est bien plus vaste que ça! L’intimité ne passe pas forcément par la sexualité. Il s’agit d’une approche plus globale qui concerne la personne elle-même ainsi que son ou sa partenaire. Cela inclut la douceur, la sensualité, l’érotisation de soi-même et de l’autre, le jeu ou encore la séduction. 

C’est par tous ces aspects que le désir est entretenu, qu’on lui laisse de la place et donc qu’on y est réceptif. Et c’est quand on prend conscience de cela que le désir est à nouveau plus présent. Quand on est en couple, c’est en liant l’affectif et le sensuel que l’on entretient le désir l’un pour l’autre… et non pas en se focalisant uniquement sur le sexe en tant que tel!

Plus de conseils pour bien vivre le confinement

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here