L’effet positif du sexe pendant la grossesse

Par -
Le sexe pendant la grossesse peut faire peur aux couples. Pourtant, il réduirait les risques de pré-éclampsie, si l'on en croit une étude australienne.

Selon les chercheurs de l’Université d’Adelaïde en Australie, faire l’amour lorsqu’on est enceinte serait extrêmement bénéfique tant pour la mère que pour l’enfant. En effet, ces derniers ont constaté que plus le couple avait de relations sexuelles en début de grossesse, plus ils réduisaient les risques de pré-éclampsie chez la maman.

La pré-éclampsie, appelée aussi toxémie gravidique, est une hypertension artérielle qui apparaît dans la deuxième moitié de la grossesse. Elle est associée à un nombre trop élevé de protéines dans les urines. Cette maladie grave affecte le fonctionnement des reins, du foie et des vaisseaux sanguins de la future mère. En outre, le placenta remplit moins bien son rôle, apportant moins d’oxygène et de nutriments au fœtus, et peut, dans les cas les plus graves, mener à la mort de la maman et du bébé.

Un risque diminué grâce au sexe

Les scientifiques en charge de cette étude ont démontré que les risques de pré-éclampsie (en moyenne 6%) étaient plus fréquents chez les femmes ayant eu relativement peu de relations sexuelles avec leur partenaire avant et pendant les trois premiers mois de grossesse. Le risque s’élève chez elles à 13%, soit deux fois plus que la moyenne. Parmi les quelques femmes qui sont tombées immédiatement enceintes après leur premier rapport non protégé, le risque de pré-éclampsie grimpait à 22%, c’est-à-dire trois fois plus que la moyenne.

Du coup, on file sous la couette?

Bien évidemment, chaque couple vit sa sexualité comme il le souhaite, et la libido des deux partenaires peut diminuer pendant la grossesse: nausées, fatigue et changements physiques… n’aident pas. Cela dit, sauf contre-indication médicale, le sexe pendant la grossesse est donc encouragé. En plus de diminuer le risque de pré-éclampsie, avoir des rapports sexuels réguliers vous offre un bon shoot d’ocytocine qui vous permettra de vous sentir moins stressée, et vous aidera à vous endormir plus facilement. Donc la réponse est oui: on file sous la couette avec chéri si l’envie y est.

Vous avez aimé cette étude? Vous aimerez également ces articles