Ce qu’on ne m’a jamais dit sur le sexe après accouchement

Par -
© Getty Images
Il n'est pas toujours facile pour une jeune maman d’aborder la question du sexe après l'accouchement. Le couple doit reprendre ses marques, et la femme, se réapproprier un corps qui a changé.

Le sexe après l’accouchement, c’est un peu la grande inconnue. Est-ce que nous retrouverons l’intimité d’avant bébé? Et le désir? Comment cela se passe concrètement, la première fois après avoir accouché? Est-ce qu’on a forcément mal après une épisiotomie? Autant de questions que se posent les jeunes mères, mais qu’elles n’osent pas toujours formuler. Et pourtant, il est normal de se demander comment apprivoiser sa sexualité après avoir porté un enfant. Parce que non, ce n’est pas pareil qu’avant.

À quoi dois-je m’attendre?

Que la naissance ait eu lieu par voie basse ou par césarienne, il est important d’attendre quelques semaines pour reprendre une activité sexuelle. Les spécialistes conseillent de se donner un délai de six semaines, surtout si l’on a accouché par voie basse. Mais l’idéal est d’attendre le feu vert de son gynécologue, qui vérifiera les sutures éventuelles. Les câlins ne sont cela dit pas interdits: si vous souhaitez vivre un moment d’intimité avec votre chéri, pensez aux massages, aux caresses et aux préliminaires, qui vous permettront de profiter du moment sans risque. C’est aussi et surtout une bonne manière de vous réapproprier votre corps.

Doit-on prévoir une contraception rapidement?

Un nouveau-né est certainement le meilleur contraceptif du monde: entre les nuits blanches et les biberons, on n’a pas forcément le temps ni l’envie pour un câlin. Mais contrairement aux croyances populaires, il est tout à fait possible de tomber enceinte lorsqu’on allaite ou avant le retour des premières règles. Pour éviter une grossesse non désirée, mieux vaut être prudente. Parlez-en avec votre compagnon rapidement après la naissance de bébé.

Faut-il que je remuscle mon périnée?

Inutile de se mentir: après une grossesse et un accouchement, le périnée en a pris un coup! Les muscles de cette zone se sont relâchés et les ligaments se sont distendus, à force d’être sollicités pendant neuf mois, et principalement lors de l’accouchement. Pour remuscler son périnée et tonifier son vagin, un seul secret: la rééducation post-natale. Et si on le dit peu, c’est un passage à ne pas négliger: elle prévient l’incontinence et permet de retrouver plus rapidement du plaisir lors de l’acte sexuel. Il faudra suivre des séances, accompagnée d’un kiné, et poursuivre les exercices chez soi. Notez que les changements hormonaux post-grossesse peuvent amener d’autres désagréments comme des sécheresses vaginales. Une réalité qui peut rendre douloureux l’acte. Si tel est le cas, pensez à utiliser un lubrifiant à l’eau, le plus neutre possible, pour une meilleure lubrification des zones érogènes.

Accepter de (presque) tout recommencer

Retrouver une activité sexuelle satisfaisante après bébé demande de la patience, de la communication et de la douceur. Les rapports peuvent être un peu chaotiques, au début, comme lors d’une première relation sexuelle. Oubliez donc ce que vous avez vécu jusque là au lit et réinventez votre vie sexuelle selon la réalité de votre nouveau corps, d’une part, et de votre mental, d’autre part. Il faut en effet composer avec la fatigue, le stress, le manque de confiance en soi…

Au début, un seul mot d’ordre: pas de pression! Pensez à passer un bon moment avec votre partenaire, pensez câlins et tendresse, découvrez une nouvelle complicité affective et sexuelle, et surtout, sachez rire des petits couacs qui se dresseront sur votre chemin. Si les douleurs et l’absence de libido subsistent après plusieurs mois, parlez-en à votre gynécologue.

Faites équipe

Même si vous êtes en fusion avec votre tout-petit, ne rejetez pas le nouveau papa, qui ne doit pas se sentir exclu de la relation maman-enfant. Le laisser prendre en charge un certain nombre de tâches concernant les soins apportés au bébé lui permettront de construire une relation avec son enfant, et à vous, d’avoir un brin de plus de temps devant vous (pour prendre une longue douche, faire une sieste). Le papa peut notamment se charger d’endormir bébé en le berçant, de nettoyer les biberons (le rythme est soutenu), et même de vous soutenir quand vous allaitez: il peut vous aider à chercher la position juste, et vous consoler en cas de douleurs, de doutes… Le nouveau contact qui se créent entre deux jeunes parents autour d’un être précieux leur permet bien souvent de se rapprocher et, à terme, de retrouver une vie sexuelle de confiance et satisfaisante.

Plus d’articles sur la vie sexuelle des jeunes parents?

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!