Ce que vous ne devez pas faire en tant que parent sur Internet

Par -
© iStock
Connaissez-vous le sharenting? Il s'agit du phénomène de partages des photos d'enfants, par leurs parents. En effet, il n'est pas rare de nos jours de compter dans nos connaissances un parent tellement fier de son bout'chou qu'il expose sa vie privée sur les réseaux sociaux…

4 conseils pour éviter d’être adepte du « sharenting »

  1. Posez-vous la question: est-ce que mon fils ou ma fille aimera cette photo de son premier bain dans 10 ans?
  2. Ne racontez pas toute la vie de votre enfant. Ok vos amis vont beaucoup rire en lisant vos anecdotes, mais pensez que certaines personnes peuvent retomber dessus quelques années plus tard (un enseignant ou une future patronne par exemple…).
  3. Attention, votre profil n’est pas un album photo en ligne! Gardez à l’esprit qu’une image, même si vous l’avez supprimée, existe toujours quelque part.
  4. Prenez conscience que vous créez une identité numérique à votre enfant: mais en veut-il? Plus tard, souhaitera-t-il rester anonyme sur le net?

Vous êtes parents d’adolescents? Quelques règles!

  1. Si vous voulez éviter de passer pour le parent « relou », ne commentez pas toutes ses photos et messages dans la minute qui suit la publication. Les ados aiment être indépendants, même sur internet!
  2. Ne partagez pas une photo embarrassante de votre enfant, sur laquelle vous l’identifiez. Non, il n’a pas envie que ses amis découvrent cette photo de la première fois où il a fait pipi dans son petit pot (ou à côté…).
  3. N’envoyez pas de demandes d’amis aux proches de votre enfant. D’abord, parce qu’il y a très peu de chances qu’ils l’acceptent et vous passerez pour la maman collante, et en plus parce que votre futur beau-fils ou belle-fille n’a sûrement pas envie que vous découvriez les photos de ses soirées un peu arrosées.

Ceci pourrait également vous intéresser:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook, Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here