Quels poissons puis-je manger enceinte?

Par -
© Shutterstock
Lorsque l'on est enceinte, toutes sortes d'aliments deviennent à risque et sont donc interdits… Parmi eux: certains poissons. Mais lesquels sont à bannir de votre assiette? Et quels sont ceux que vous pouvez manger sans crainte?

Manger du poisson est très bon pour la santé, et aussi quand on est enceinte. Il est donc important d’en inclure dans son menu, surtout les poissons gras riches en oméga-3 (comme le saumon, le maquereau, le hareng…). Mais attention, n’exagérez pas: comptez maximum 300g de poissons gras par semaine.

Un risque de listériose

Alors que la listériose est une infection rare chez les adultes en bonne santé, elle s’avère dangereuse pour les femmes enceintes: les fœtus y sont particulièrement vulnérables. Pendant une grossesse, la listériose peut provoquer une fausse couche, une infection néonatale ou encore un accouchement prématuré.

La bactérie Listeria monocytogenes peut contaminer toutes sortes d’aliments crus: fromages, fruits, légumes, viande et poisson. C’est pour cette raison que la femme enceinte ne peut manger de fromages non pasteurisés, de crudités mal conservées ou non lavées, ainsi que de la viande et du poisson peu cuits.

Afin de vous assurer que votre poisson n’est pas infecté par la Listeria monocytogenes, quelques règles sont à suivre:

  • Veillez à ce que la chaîne du froid ait bien été respectée.
  • Veillez à ce que le poisson soit bien cuit (jusqu’au centre) et mangez-le directement après sa cuisson.
  • Ne consommez pas un poisson que vous avez conservé plus 12 heures dans le réfrigérateur après l’avoir cuit, préparé ou après avoir ouvert son emballage.
  • Lavez-vous les mains après avoir manipulé ces aliments.
  • Au restaurant, demandez à ce que le poisson soit bien cuit: de nombreux chefs le saisissent juste, ce qui n’est pas suffisant pour détruire la bactérie.

Attention au mercure!

Un autre point auquel il faut veiller: le mercure. En effet, nos mers et océans sont à ce jour très pollués et il n’est donc pas rare que les poissons ingèrent du mercure. La quantité peut varier d’une espèce à l’autre: les risques de contamination augmentent si le poisson est gros ou s’il s’agit d’un prédateur. Les poissons d’élevage ne présentent par contre aucun risque car leurs eaux sont contrôlées.

La quantité de mercure présente dans notre alimentation est minime et ne pose problème que s’il y a une trop forte consommation. Cependant, à titre de prévention, on recommande aux futures mamans de:

  • Privilégier les petits poissons.
  • Éviter d’en manger trop régulièrement.
  • Varier au maximum les espèces de poissons qu’elles consomment.

Quels poissons puis-je manger?

Pendant votre grossesse, vous devrez donc dire adieu aux poissons crus: pas de sushis, de sashimis ou de carpaccio de poisson pendant neuf mois, donc. Il vaut également mieux éviter les poissons fumés. Vous pouvez par contre consommer du poisson gras, riche en oméga-3, s’il est bien cuit. C’est-à-dire le saumon, le maquereau, le hareng, la sardine, la truite, l’anguille… Le thon est un poisson gras mais par sa taille, il peut contenir du mercure: consommez-le avec modération.

Le risque de listériose existe aussi avec les coquillages et les crustacés. Ils ne sont cependant pas à bannir de votre alimentation, mais assurez-vous qu’ils soient bien cuits avant d’en consommer. Si vous êtes une amatrice d’huîtres, vous devrez vous en passer si vous les aimez fraîches (et donc crues). Vous pouvez par contre les consommer si elles sont gratinées au four.

Plus d’articles sur l’alimentation pendant la grossesse:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!