Les 10 bienfaits de la danse chez la femme enceinte

Par -
iStock
Zumba, aérobic, danse orientale, danse méditative ou intuitive: la danse est un sport idéal pendant la grossesse! C'est la raison pour laquelle on voit apparaître des cours de danse prénatale. Chaque grossesse est différente et bien sûr, la constitution et l’état de santé de la future maman fera la différence.

Enceinte, alors on danse…

1. Les 10 bienfaits de la danse chez une femme enceinte

La danse est excellente pour une femme enceinte: avant l’accouchement (elle renforce les muscles et améliore votre endurance) et après l’accouchement (elle facilite la récupération). La grossesse n’est pas une prison. Il ne s’agit donc pas d’arrêter l’activité physique! Il est même bon de pratiquer un sport qui vous permet de garder la forme et de limiter votre prise de poids. Danser est un mouvement aux avantages insoupçonnés:

  • danser vous aide à ressentir de la joie et exprimer vos émotions.
  • danser vous détend et évacue le stress.
  • danser vous aide à vous sentir bien dans votre corps qui se transforme.
  • danser initie votre bébé au plaisir, au mouvement et à la musique.
  • danser aide à une meilleure coordination: il contribue à éviter les pertes d’équilibre.
  • danser augmente vos capacités de concentration et de mémorisation:
  • danser renforce les sytème cardio-vasculaire et cardio-respiratoire;
  • danser tonifie tous les muscles du corps;
  • danser aide à réguler le poids pendant sa grossesse;
  • danser prépare à l’accouchement;

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

2. Jusqu’à quand danser lorsqu’on est enceinte?

La danse est un sport qui peut-être pratiqué en sécurité pendant toute la grossesse. C’est votre corps et c’est vous qui devez sentir vos limites.  Vous pouvez pratiquer la danse enceinte jusqu’au terme de votre grossesse, tant que vous vous en sentez capable et qu’il n’y a pas de contre-indications.

Si vous faites des danses mouvementées (zumba ou aérobic), soyez vigilantes afin d’éviter les chutes! Quand des mouvements vous paraissent inadéquats pour vous, sentez-vous libre des les remplacer.

La danse prénatale peut être individuelle ou collective. C’est un moment de rencontres avec d’autres futures mamans ou d’autres femmes; c’est aussi un moment de partage avec votre partenaire. Si vous ne vous sentez pas assez bien pour socialiser ou que vous rencontrez des tensions au sein de votre couple, la danse peut vous aider à vous retrouver en vous connectant au mouvement à l’intérieur de vous.

3. Les risques de la danse chez une femme enceinte

Si vous prenez la décision de danser dans un lieu clos, avec vos amis, soyez vigilantes à la foule. Faites attention aux chutes, aux personnes qui pourraient vous bousculer; et surtout évitez à tout prix la fumée du tabac qui est nocive pour votre enfant. Par contre, les vibrations dues aux musiques fortes ne dérangeront pas votre bébé. Soyez sans crainte. Et si vous voulez danser jusqu’au bout de la nuit? Pas de souci: c’est permis mais ménagez-vous des pauses!

Si vous êtes une amoureuse de danse classique, vous devez à tout prix éviter les exercices abdominaux, les sauts et les cambrés qui provoqueraient un accouchement prématuré. Les pas de danse simples (les exercices à la barre) sont autorisés, si votre corps est en mesure de danser…

La règle est donc d’éviter les mouvements brusques, de ne pas  trop solliciter les articulations, de bien vous hydrater, de vous ménager des pauses, de vous alimenter correctement (assez de potassium); d’avoir l’accord de votre médecin et de rester à l’écoute des signes que manifestent votre corps.

Si vous vous sentez vite essoufflée et fatiguée, parlez-en à votre gynécologue.

Ces articles vont probablement vous intéresser:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here