Des parents appellent leur fils Ambre mais la justice s’y oppose

© iStock
En France, un jeune couple souhaite appeler leur fils Ambre. Cependant, la justice s'y oppose: le prénom jugé féminin porterait à confusion quant au sexe de l'enfant.

En janvier 2018, deux femmes accueillent un petit garçon. Ce dernier, né dans le Morbihan en Bretagne, n’a toujours pas de prénom: ses deux mères souhaitent le nommer Ambre, mais la Procureure de la République de Lorient s’oppose fermement à ce choix. Elle considère le prénom trop féminin, et qu’il porte donc à confusion quant au sexe de l’enfant.

Ambre, un prénom féminin?

Devant la justice, le Juge aux Affaires familiales de Lorient déclare quant à lui qu’il n’y a pas de problème quant au choix de ce prénom pour un garçon, donnant alors raison aux deux femmes. Mais le parquet de Lorient ne faiblit pas pour autant et fait appel: l’affaire sera rejugée en 2019.

Alice Gondelle, la maman de Ambre, ne va pas non plus baisser les bras. « La société est très injuste, elle laisse passer des prénoms très ridicules, comme *Clitorine*. Je me dis qu’un prénom si classique et si ancien comme Ambre, et reconnu mixte ne passe pas, et c’est l’État qui nous attaque? On doit vivre ça pendant 2 ans. En attendant, moralement et financièrement, c’est difficile. Ce qu’on trouve injuste, c’est que la Procureure agit comme une avocate », a déclaré la jeune maman, comme le relate BFMTV.

Soutenu par l’association Les Enfants d’Arc en Ciel, le couple considère être victime d’acharnement et peut-être même d’homophobie. Le petit garçon aura 1 an et demi lorsque le verdict tombera et qu’il pourra officiellement avoir un prénom.

Ces articles peuvent également vous intéresser:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here