Consommer de la junk food enceinte pourrait rendre votre enfant accro aux graisses

©Istock
Selon une étude australienne, manger de la junk food de façon régulière en étant enceinte rendrait votre enfant accro aux aliments gras et sucrés.

Les envies de femme enceinte, toutes les mamans connaissent! Ces moments très particuliers où les envies alimentaires, parfois bien farfelues, deviennent incontrôlables voire une véritable obsession si elles ne sont pas comblées: fromage, cornichon, pistache, fraise, hamburger… et même si l’on sait qu’il ne faut pas manger pour deux lorsque l’on attend un enfant, peut-on succomber à toutes nos envies alimentaires sans impact pour la santé de bébé?

Consommer de la junk food rendrait les bébés accros aux graisses et au sucre

Selon une étude menée en Australie et publiée en mars sur le FASEB Journal, un site web où les scientifiques postent leurs découvertes, manger de la junk food enceinte de façon régulière rendrait les enfants accros à la malbouffe.

L’équipe de scientifiques, menée par le Dr Muhlausler, a étudié deux groupes de rats femelles pendant la grossesse et l’allaitement. Un groupe a été nourri avec une alimentation saine, pendant que l’autre groupe s’est vu alimenté avec une nourriture de type gras: hamburger, fast-food… Suite à cette expérience, l’équipe a découvert que les bébés rats dont les mamans ont été nourries aux fast-foods avaient développé des problèmes de diminution de la dopamine dans leur cerveau.

La dopamine, une molécule biochimique présente dans notre corps, influe sur notre comportement ainsi que sur notre façon de manger. Directement liée au plaisir, cette molécule joue également un rôle dans la motivation humaine. Lorsque la dopamine diminue, le corps ressent moins le « besoin » de graisses et de sucre. Au contraire, lorsqu’elle est élevée, elle nous pousse à manger des aliments plus gras et plus riches en sucre.

Les enfants dépendants à la malbouffe selon l’alimentation de la maman

Cette étude met en lumière le fait que les fœtus régulièrement en contact avec la junk food in utero seraient sujets à un changement métabolique, les rendant plus sensibles au sucre et aux aliments gras.

Elle révèle également que le comportement alimentaire des enfants peut être « programmé » dès l’état foetal, et combien il est important de faire attention à ce que l’on mange et ce que l’on boit lorsque l’on attend un enfant.

Vous êtes enceinte? Vous aimerez ces articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here