Combien de temps faut-il pour tomber enceinte?

Par -
© Getty Images
Lorsqu’on souhaite fonder une famille, un heureux événement n'arrive jamais suffisamment vite. En moyenne, combien de temps faut-il avant de tomber enceinte? Et qu'est-ce qui influence la fertilité?

Si vous avez des amies et des collègues proches qui sont déjà mamans, vous savez probablement que le laps de temps pour tomber enceinte peut varier énormément: certains couples conçoivent un enfant en un mois, tandis que d’autres doivent attendre une année ou plus. Cela dépend de certains facteurs qui s’additionnent parfois.

La règle des 12 mois

Il faut en moyenne sept mois pour tomber enceinte si l’on est en bonne santé et que le partenaire l’est aussi. Seules 25% des femmes de moins de 35 ans tomberaient enceintes lors du premier mois d’essai; pour 60% d’entre elles, ce serait dans les 6 mois.
Sachant ceci, et évoquant des moyennes (mode de vie, âge…), les médecins considèrent qu’il faut généralement une année pour tomber enceinte: en deçà, il n’y a pas de raison de consulter. En revanche, après une année d’essai, on conseille au couple d’en discuter avec un gynécologue, qui tentera de découvrir pourquoi ça ne fonctionne pas. Parmi les causes fréquentes d’une infertilité dans le couple (découvrez ici les 6 causes fréquentes chez les femmes), on note un cycle irrégulier chez la femme et des spermatozoïdes en mauvais état chez l’homme (nombre, forme et vélocité).

Les facteurs les plus répandus

1. L’âge de la future maman

L’horloge biologique de la femme n’est pas un mythe: la fertilité est à son maximum à l’âge de 20 ans, diminue dès 30 ans et chute foncièrement après 40 ans. Tomber enceinte après 30 ans prendra donc logiquement plus de temps que pendant la vingtaine, tandis que devenir maman après 40 ans exigera de la patience et sans doute un traitement hormonal. Le risque de fausse couche est aussi bien plus élevé à partir de 40 ans.

2. Le cycle menstruel

On parle en général de cycle menstruel de 28 jours, avec une ovulation au quatorzième. Il n’est cependant pas rare que certaines femmes aient un cycle plus long, plus court ou que leurs cycles soient irréguliers (de 26 à 40 jours, par exemple). Dans ce cas, il est beaucoup plus difficile de savoir quand a lieu la fenêtre de fécondité et donc d’optimiser ses chances de tomber enceinte. Or, il est essentiel de faire l’amour au bon moment.

3. La fréquence des rapports

On conseille aux couples qui souhaitent devenir parents de faire l’amour deux à trois fois par semaine. Ne vous forcez évidemment pas à avoir des relations sexuelles si vous n’avez aucun désir: cela doit rester une partie de plaisir et non un moment de contrainte. Si vous ne voyez dans l’amour que la possibilité de tomber enceinte, vous allez être rapidement découragée si la grossesse tarde.

Selon une enquête menée par le site Channel Mum, les couples qui essaient d’avoir un bébé ont en moyenne 78 rapports sexuels non protégés avant que la femme ne tombe enceinte. Dans le cas des sondées, ces rapports avaient généralement eu lieu sur une durée de six mois. Faites le calcul: ça en fait, des rapports par mois pour y arriver!

4. L’hygiène de vie

On conseille généralement à la future maman de préparer son corps si elle souhaite accueillir un enfant (complément d’acide folique, cycles de sommeil réguliers, IMC dans la moyenne), mais on oublie encore de souligner que le futur papa doit faire de même! En effet, la qualité de son sperme dépend énormément de son hygiène de vie. Tabac, alcool et caleçons trop moulants n’aident pas!

5. L’état d’esprit

On ne le dira jamais assez: le stress et l’anxiété sont les maux du 21ème siècle. Et ils jouent sur votre fertilité et celle de votre homme avec des dérèglements hormonaux, des pannes de libido ou encore une diminution du taux de testostérone. Ne vous mettez donc pas la pression, cela n’apportera que des inconvénients!

Vous essayez de tomber enceinte?

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!