35 astuces pour provoquer les contractions

Par -
Il y a des positions, des aliments et des activités qui favorisent les contractions. Pour toutes les futures mamans qui voudraient accélérer le travail dans le cas d'un bébé post-terme ou prévenir une perte des eaux inattendue, voici nos meilleurs tips!

L’accouchement est un moment attendu, même si c’est souvent avec fébrilité, par les futures mamans. Quand le terme est imminent, nombre d’entre elles tentent d’ailleurs le tout pour le tout pour déclencher ces fameuses contractions qui leur feront rencontrer leur bébé.

Des méthodes pour accélérer le travail, il en existe des dizaines… Si certaines ressemblent à ce qu’on appelle “des méthodes de grands-mères”, d’autres sont plébiscitées par les kinésithérapeutes et gynécologues. On a dressé la liste des astuces plus ou moins connues qui permettraient de déclencher le travail, dont certaines ont été approuvées par les mamans de la rédaction!

Activités à l’extérieur

1. Shopping: passez votre après-midi dans un centre commercial ou dans un giga magasin d’ameublement, à faire les cent pas et porter des articles à bout de bras.

2. Supermarchés: allez dans la grande surface de votre quartier, soulevez des caisses de lait, de riz, baissez-vous dans les rayons et remplissez votre coffre de tous ces paquets de courses.

3. Cinéma: choisissez un film qui va vous retourner! Un film si romantique qu’il provoquera chez vous une émotion intense, accompagnée d’une crise de larmes. Ou un film d’horreur qui vous fera très très peur.

4. Escapade en voiture: partez en balade en voiture, sans trop vous éloigner des axes qui pourraient vous mener à l’hôpital, et en étant bien assise sur votre siège, attachée avec votre ceinture de sécurité. N’évitez pas les nids de poule ni les pavés.

5. Escapade à pied: marchez à bonne allure dans les rues, dans les parcs, dans les bois… Veillez à avoir un GSM sur vous ou à vous balader en bonne compagnie, au cas où vous auriez besoin d’aide.

À la maison

6. Prendre les escaliers: montez et descendez plusieurs fois d’affilée et/ou par jour les escaliers de la maison ou du bureau.

7. Faire le ménage: enfilez vos gants de nettoyage (produits bio, attention!) et passez l’aspirateur, puis lavez les sols de la maison.

8. Faire la lessive: mettez dans la baignoire le linge à laver et nettoyez-le à la main (draps, sous-vêtements, bodys de bébé…).

9. Gonfler des ballons: remplissez vos poumons d’air, inspirez à fond et expirez pour gonfler les ballons. Quoi de mieux pour peaufiner la déco de chambre de bébé?

10. Trier: rangez le garage, la cave et le grenier. Faites de la place pour cette nouvelle vie qui arrive et triez en donnant ce qui est devenu superflu.

11. Ranger en profondeur: mettez de l’ordre dans la maison, réordonnez les armoires et les placards, des chambres à la cuisine. Sans oublier la salle de bains et le hall d’entrée (vous voilà en train de porter des vestes lourdes, mission accomplie).

12. Nettoyer les carreaux: laissez entrer la lumière pour l’arrivée de votre nouveau-né! Soyez prudente et ne vous penchez évidemment pas depuis un appui de fenêtre!

13. Cueillir des fraises: si c’est l’été et que votre jardin regorge de fruits, n’hésitez pas à vous pencher ou à vous asseoir sur un tabouret pour cueillir les fraises, les groseilles, les haricots devant vous… Tout en douceur et sans perdre de vue que votre objectif reste d’être une jeune maman en pleine forme!

14. Ramasser des noix: si votre bébé arrive à l’automne, amusez-vous à ramasser les noix, noisettes, feuilles d’arbres… et tout ce que peut vous offrir cette belle saison.

Au lit

15. Faire l’amour: si vous en ressentez le désir, ce n’est certainement pas un plaisir à vous interdire. Le sperme contiendrait des prostaglandines permettant d’assouplir le col de l’utérus, le préparant à se dilater. On vous explique tout ça plus en détails par ici.

16. Stimuler les mamelons: l’idée est de simuler la succion du nourrisson. Massez votre aréole et exécutez un mouvement circulaire, en appliquant une pression légère. À réaliser trois fois par jour, en passant d’abord 15 minutes sur un sein, puis 15 minutes sur l’autre, puis en alternant ainsi pendant une heure.

En cuisine

17. L’ananas frais: ce fruit contient une enzyme, l’enzyme broméline, censée favoriser la dilatation du col de l’utérus et donc le déclenchement du travail.

18. Les feuilles de framboisier: à consommer en tisane ou en comprimés. Les kinés et nutritionnistes s’accordent là-dessus: elles ont un effet stimulant sur l’utérus. Il est donc recommandé de ne pas en prendre avant les deux derniers mois de la grossesse. À déconseiller dans les cas de césarienne, accouchement prématuré, bébé en siège, cancer du sein ou des ovaires, endométriose, fibromes utérins. Avant d’en consommer, demandez l’avis de votre médecin.

19. L’huile de ricin: une petite quantité suffirait à provoquer la contraction des muscles de l’intestin, ce qui déclenche à son tour celle des muscles de l’utérus. À ne jamais utiliser avant la 39ème semaine (même en cosmétique) car son efficacité est redoutable! Quelques effets secondaires: diarrhée, crampes abdominales, nausées, crampes musculaires, déshydratation.

20. Les herbes: des études canadiennes sur l’usage de ces herbes ont conclu que le cohosh noir devait être utilisé “avec prudence” et le cohosh bleu “avec extrême prudence”. Demandez donc toujours l’avis de votre médecin et ne les utilisez jamais en début de grossesse.

21. Les plats relevés: en mangeant épicé, vous stimulez votre système digestif de manière intensive et par conséquence, les autres muscles (intestin et utérus) sont également stimulés. Pourquoi ne pas essayer?

22. Les boissons pétillantes: les boissons gazeuses exercent souvent une pression sur l’estomac et l’utérus par effet des gaz.

23. Le cocktail magique: il existerait une recette magique pour provoquer les contractions! La voici: 350ml de jus d’abricot, 3 cuillères à soupe de purée d’amandes, 2 cuillères à soupe d’huile de ricin, 3 gouttes d’huile essentielle de verveine. Avant de le préparer, demandez l’avis de votre médecin.

Sport

24. Le petit chien: mettez-vous à quatre pattes, tête en bas et dos bien droit, et faites quelque chose que vous aimez: lire, méditer, chanter… Quelques minutes seulement, mais plusieurs fois par jour.

25. Le ballon de maternité ou de yoga: asseyez-vous sur ce gros ballon rond, jambes écartées de part et d’autre. Cela ouvrira le détroit supérieur du bassin et facilitera la dilatation du col. Vous pouvez aussi vous étirer vers l’arrière. Optimisez les mouvements en bougeant de gauche à droite (réalisez des cercles avec le bassin).

26. Le vélo de ville: sans prendre le risque de tomber et en restant toujours près des axes qui peuvent vous mener à l’hôpital, n’hésitez pas à respirer l’air frais à bicyclette.

27. Le vélo d’appartement: si le vélo à l’extérieur vous fait peur ou que le temps ne s’y prête pas, une alternative est évidemment celle du vélo d’intérieur. Pédalez sans forcer.

28. La natation active: il ne s’agit pas de barboter, ni de faire des exercices de préparation à l’accouchement dans l’eau, mais bien de nager plusieurs longueurs de manière dynamique.

29. La corde à sauter: quelques sauts quotidiens accéléreront indubitablement le processus, question de pesanteur…

30. Le step: si vous avez la possibilité de faire du step, chez vous ou en salle, n’hésitez pas à marcher et à ainsi garder la forme!

Médecines douces

31. L’homéopathie: chaque traitement homéopathique est unique. Consultez donc votre homéopathe qui mettra en place celui approprié à votre cas.

32. L’ostéopathie: cette technique, pratiquée par des ostéos formés à la périnatalité, peut être extrêmement utile pour relâcher le stress et les tensions, lever les blocages, agir sur le périnée et l’utérus. Par contre, il est désormais interdit d’utiliser ces techniques pour retourner le bébé (consultez une sage-femme ou votre gynécologue dans le cas d’une version).

33. L’acupuncture: il s’agit ici de stimuler des points spécifiques pour faire débuter le travail et/ou favoriser l’assouplissement du périnée. Il faut souvent compter cinq séances sur dix jours pour voir un réel effet.

Techniques médicales

34. La rupture des membranes: le médecin effectue d’abord un examen vaginal pour s’assurer que le bébé est engagé et qu’il est bien appuyé sur le col qui doit être dilaté d’au moins 2cm. Puis, il décolle les membranes. Soyez prévenue, cependant, la technique peut être douloureuse.

35. Les médicaments: la prostaglandine déclenche et stimule les contractions utérines et provoque une maturation du col de l’utérus. L’ocytocine (ou hormone de l’amour) déclenche les contractions utérines et initie alors le travail.

Si vous appliquez certaines de ces astuces, il se pourrait que l’accouchement soit imminent. Voici les 5 premiers signes qui vous indiqueront que le travail a commencé.

Plus d’astuces pour provoquer les contractions:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook, Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here