Qu’est-ce qu’un bébé intelligent?

Par -
© Getty Images
Mon bébé est-il plus avancé que la moyenne? Marcher ou parler tôt est-il un signe d'intelligence supérieure? Certains traits peuvent y faire penser, explique le pédopsychiatre français Gabriel Wahl.

Nombreux sont les parents qui, en voyant leur bébé évoluer plus vite que les autres, se demandent s’il est précoce. Ou qui, dans le cas contraire, s’inquiètent de savoir si marcher ou parler tard est le signe que leur petit pourrait être moins intelligent.

Le caractère d’un bébé détermine, dans une large mesure, la vitesse de son développement et le type de ce dernier: plutôt physique ou plutôt cérébral. On a tendance à l’oublier, mais les bébés sont des êtres à part entière avec une personnalité bien à eux. Comme nous, ils ont donc un goût spécifique pour certains jeux, certaines activités motrices ou intellectuelles.
À ceci s’ajoute le renforcement des parents. Bouger, observer, parler… Les parents auront tendance à stimuler et saluer la capacité que bébé a le plus développée. Résultat: ils ont parfois tendance à croire que leur petit est « en avance ».
Dans l’absolu, sachez que la précocité est rare. Mais si votre enfant y est sujet, vous pourriez en observer certains signes dès les premiers mois de sa vie.

Plus mobile, plus loquace

Précoce, surdoué, haut potentiel… peut-on identifier un enfant comme tel dès son plus jeune âge? Oui, explique le pédopsychiatre Gabriel Wahl, dans une capsule que La Maison des Maternelles consacre au sujet: « Pour le très jeune enfant, 1 an, 2 ans, 3 ans, il peut y avoir une avance dans le développement psychomoteur (…). L’avance de la marche, par exemple. Et le développement du langage: les premiers mots, on sera plutôt à 8 mois qu’à 12 mois ». Côté langage, le médecin évoque un autre trait caractéristique des enfants précoces: « Parfois, le langage se tait pendant quelque temps, et quand il apparaît vers 2 ans, il est d’emblée très élaboré ».

Plus curieux

L’intérêt porté aux gens et aux objets est, lui aussi, plus développé chez le bébé doué. Gabriel Wahl évoque notamment le « regard scrutateur » de certains tout-petits: ce regard attentif qui témoigne d’un réel intérêt (et qui peut se poser sur vous 15 minutes), là où un enfant au développement cortical moyen s’intéressera de façon plus dispersée à son environnement.

Plus émotif

Les bébés précoces auraient enfin la particularité de mal gérer leurs émotions. Le plus souvent hypersensibles, ils vivraient mal la frustration, l’attente, la tristesse ou encore la joie. Certains spécialistes voient dans les BABI, les bébés aux besoins intenses, le signe d’une potentielle précocité intellectuelle. Mais aucune étude ne prouve, à ce jour, le lien entre les deux.

2,5 personnes sur 100

On entend de plus en plus parler d’enfants à haut potentiel intellectuel, il est cependant bon de savoir qu’à peine 2,5% de la population mondiale est effectivement reconnue comme « HP ». Peu de probabilité donc qu’un enfant soit réellement surdoué, à moins qu’un ou plusieurs membres de sa famille soit identifié comme tel via le biais de tests.

Pas de test avant 6 ans

Et si le facteur héréditaire joue un rôle qui semble prépondérant dans l’identification des surdoués, seul un test de Q.I. pourra déceler une précocité. Ces tests ne sont indiqués qu’aux enfants de plus de 6 ans, et prescrits par un neuropédiatre ayant rencontré préalablement l’enfant. Inutile donc de vous précipiter chez les spécialistes: la meilleure chose à faire est de laisser votre bébé grandir et évoluer à son rythme. Même s’il est rapide.

Plus d’infos sur le développement des bébés

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!