Pourquoi ne faut-il jamais mettre bébé dans un trotteur?

Par -
© Getty Images
On le dit souvent, l'utilisation du trotteur peut être très dangereuse pour bébé. Mais en quoi exactement? Nous faisons le point sur les risques parfois importants.

Lorsque bébé commence à se déplacer, de nombreux parents ont envie de le motiver dans son développement psychomoteur, et mettre plusieurs choses en place pour l’aider. Et si le trotteur est envisagé chez certains parents, il est totalement déconseillé par les spécialistes de la petite enfance, qui mettent en garde contre les nombreux dangers de l’utilisation du trotteur chez les bébés.

Le trotteur, néfaste pour le développement de bébé

Le premier danger du trotteur réside dans l’effet néfaste qu’il produit sur le développement psychomoteur de bébé. En effet, de nombreux bébés sont mis dans un trotteur avant même de pouvoir tenir debout par eux-mêmes. Et il est aujourd’hui prouvé que mettre un tout-petit debout avant qu’il ne puisse y arriver seul peut créer des tensions dans son corps, principalement au niveau du dos, des jambes et des genoux.

De plus, le trotteur, qui se déplace avec des roues, va « travailler » pour bébé, et porter tout son poids en le maintenant en équilibre. Votre bébé n’aura donc pas à faire l’effort de se déplacer, ce qui peut entraîner un retard psychomoteur.

Attention, danger!

Si à la vue des précédentes explications, on peut déjà comprendre les effets négatifs que peut avoir l’utilisation du trotteur sur un bébé, le danger ne réside pas seulement sur l’impact psychomoteur. Selon l’Office National de l’Enfance belge, les accidents survenus à cause d’un trotteur sont, dans plus de 90% des cas, importants à graves. Pire encore, dans 9 cas sur 10, les enfants hospitalisés suite à un accident de trotteur sont victimes de lésions importantes à la tête et/ou au cou.

Si les accidents ont diminué ces dernières années de par la campagne de mise en garde effectuée depuis les années 2000, de nombreux enfants sont encore victimes d’accidents de trotteur. Voici les accidents les plus courants:

  • Le bébé en trotteur bascule et tombe, parfois dans un escalier ou sur une marche.
  • Le tout-petit se déplace rapidement et échappe à la vigilance de ses parents. Il peut avoir accès à différents dangers: se brûler, être arrêté par un tapis ou un obstacle et basculer brutalement, accéder aux prises électriques, être bousculé ou secoué par ses frères et sœurs…
  • Passer par-dessus le trotteur à cause de roulettes qui se coincent ou d’un trotteur qui manque de stabilité.

Bref, autant de risques importants qui portent atteinte à la sécurité de votre petit, et qui doivent faire réfléchir les parents ou futurs parents avant d’envisager l’utilisation de cet engin.

Comment soutenir la psychomotricité de bébé?

Pour soutenir le développement psychomoteur de votre bébé, la meilleure solution est de le laisser faire ses expériences. Pour cela, mettez toujours bébé sur le dos, dans un environnement confortable et sécurisé (sur une couverture épaisse et sous surveillance), afin qu’il puisse effectuer des rotations sur le ventre, ramper et, à terme, se tenir debout. C’est de cette manière que bébé développera, à son rythme, sa psychomotricité.

Plus de conseils par ici:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here