Les progrès de mon bébé de 4 mois

Par -
Votre bébé de 4 mois apprend de plus en plus vite. Il examine ses mains, ses pieds, il explore le monde et déjà, il a appris à rouler sur le ventre.

Des mouvements plus précis

Le monde est un magnifique terrain de jeux pour votre bébé de 4 mois. Il explore tout ce qui l’entoure et ses gestes sont plus assurés. Il apprend à bien saisir les objets, et notamment ses pieds et ses mains qui peuvent le divertir pendant des heures ! Ceci dit, c’est beaucoup plus amusant d’attraper les lunettes de papa ou les bijoux de maman. Ne laissez rien trainer et ne laissez évidemment jamais votre petit chéri sans surveillance.

À 4 mois, la plupart des nourrissons sont capables de rouler du côté gauche vers la droite, et vice versa. Sa tête vacille moins, les muscles de son cou sont de plus en plus costauds. Lorsque vous marchez par exemple, il peut suivre votre mouvement avec sa tête. Sa personnalité aussi s’affine, il peut être capricieux, calme, peureux…

Mon bébé de 4 mois met tout en bouche !

La coordination entre son œil et sa main est plus précise. Il évalue mieux les distances entre lui et les objets que vous lui tendez. Il réagit à vos stimulations et essaie de saisir tout ce qui passe sous son nez. Ensuite, direction la bouche pour une exploration plus précise. N’abandonnez rien de coupant, de tranchant ou qu’il risquerait d’avaler.

Les bébés sont super souples et adorent mettre les orteils en bouche. Tant que possible, laissez-le donc pieds nus et ne lui mettez pas de vêtements trop serrés.

Quels jeux pour mon bébé de 4 mois ?

Les jouets deviennent vraiment intéressants pour votre bout chou et il adore particulièrement ceux qui font du bruit. Offrez-lui un hochet : il peut l’admirer et le secouer pendant des heures ! Peluche, poupée en tissu ou autre jouet, ne tendez qu’un seul jeu à la fois à votre enfant. Il ne peut se concentrer que sur une seule chose à la fois. Vous verrez vite que ce qui ne l’intéresse plus, il le laisse simplement tomber par terre. Ne lui donnez pas trop l’habitude de tout ramasser à sa place…