La nourriture pour bébé contient trop de sucres: l’OMS alerte

Par -
© Getty
L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) alerte les jeunes parents: selon sa dernière étude, les aliments pour bébé que l'on trouve dans le commerce contiennent des taux de sucre trop élevés, tandis que 60% des étiquettes sont trompeuses.

Les conséquences néfastes du sucre

Après avoir étudié pas moins de 8000 produits dans plus de 500 magasins, l’OMS tire la sonnette d’alarme: les aliments destinés aux bébés contiennent trop de sucres. « Les aliments pour nourrissons et jeunes enfants devraient se conformer aux diverses recommandations établies en matière de nutrition et de composition. Néanmoins, on craint que de nombreux produits ne soient encore trop riches en sucres », déclare le docteur João Breda, chef du Bureau européen de l’OMS pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles.

Selon les analyses, plus de 30% des calories des aliments proviennent des sucres totaux et environ un tiers des produits contiennent du sucre ajouté ou d’autres édulcorants. « Le taux très élevé de sucres libres des purées disponibles dans le commerce est également préoccupant », explique l’OMS dans son rapport.

Ces taux trop élevés augmentent le risque de surpoids et de caries dentaires. Ils peuvent également influencer les préférences gustatives des enfants en augmentant le goût pour les aliments plus sucrés. Conséquence: les enfants seront naturellement plus attirés par le sucre tout au long de leur vie…

Attention à l’alimentation avant 6 mois

L’OMS profite de cette étude pour souligner qu’avant l’âge de six mois, la diversification alimentaire n’est pas recommandée: les bébés ne devraient être nourris que par allaitement (ou avec des laits infantiles s’il est impossible d’allaiter). « Une bonne nutrition durant la période néonatale et la petite enfance reste essentielle afin d’assurer une croissance et un développement optimaux de l’enfant, et de meilleurs résultats sanitaires plus tard dans la vie », déclare le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe. Il a d’ailleurs été prouvé à maintes reprises qu’un bébé allaité a moins de risque de souffrir d’obésité…

Les recommandations de l’OMS

Suite à cette étude, l’OMS propose de renouveler ses critères pour améliorer l’alimentation des tout-petits. À ce titre, l’Organisation recommande que l’alimentation des enfants entre six mois et deux ans se base sur des aliments riches en nutriments, préparés à la maison. Quant aux aliments commercialisés, les étiquettes ne devraient plus indiquer qu’ils conviennent aux enfants de moins de six mois. Les étiquettes des boissons sucrées, notamment les jus de fruits et le lait concentré, et des confiseries, devraient quant à elles mentionner que ces produits ne conviennent pas aux enfants de moins de trois ans.

Plus d’articles sur l’alimentation des bébés:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here