Au secours, mon tout-petit ne veut pas manger ses légumes !

Par -
© Getty Images
Vous avez commencé la diversification alimentaire depuis quelque temps, mais votre enfant a des difficultés à manger ses légumes? Voici quelques conseils pour vous faciliter la tâche.

C’est une étape que de nombreux parents attendent avec impatience: diversifier l’alimentation de bébé et lui proposer de goûter de bons fruits et légumes. C’est la preuve que bébé grandit et une nouvelle étape dans sa vie, mais aussi dans la vôtre! Pour cela, vous avez peut-être choisi les purées, ou encore la diversification menée par l’enfant. Mais après quelques semaines ou quelques mois rien n’y fait, votre tout-petit fait la grimace dès que vous lui proposez des légumes et refuse de les manger, vous laissant des questions plein la tête. « Est-ce mauvais? », « n’a-t-il pas assez faim? », « est-il stressé ou est-ce simplement un caprice? ».

Pourquoi bébé ne veut-il pas manger de légumes?

La première chose à faire, c’est d’essayer de savoir pourquoi votre enfant mange si peu, ou seulement certains aliments. Pour cela, il est important de se poser quelques questions:

  • Refuse-t-il tous les légumes ou seulement certains? Est-ce toujours les mêmes ou pas?
  • Utilisez-vous de la matière grasse? Si oui, laquelle? Refuse-t-il seulement quand vous utilisez du beurre? Ou de l’huile d’olive par exemple?
  • Y a-t-il des heures ou des périodes pendants lesquelles il est plus difficile?

Ces questions vous aideront certainement à mieux comprendre les goûts de votre enfant et peut-être de savoir ce qui peut le rebuter.

Quelques conseils pour le faire aimer les légumes

Rassurez-vous, il est tout à fait possible de dépasser cette mauvaise passe et de faire aimer les légumes à votre petit. Voici quelques conseils:

1. Ne servez pas de trop grandes rations à votre enfant

Pour le faire aimer les légumes que vous lui proposez, commencez par servir à votre enfant de petites quantités, et augmentez-les progressivement. Ne vous braquez pas si ce n’est pas un succès et réitérez plusieurs fois l’expérience. Allez-y petit à petit!

2. Variez son alimentation le plus possible

S’il serait plutôt contre-productif de remplir son assiette d’aliments inconnus, lui faire manger chaque jour la même chose ne l’aidera pas davantage à développer ses papilles gustatives. Proposez-lui une chose nouvelle chaque jour ou un jour sur deux, et observez les réactions de votre enfant. Après quelques semaines, vous pourrez commencer à savoir ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas.

3. Encouragez-le

N’hésitez pas à l’encourager positivement et, surtout, félicitez-le dès qu’il mange ses légumes. Cela le motivera à en manger un peu plus chaque jour!

4. Ne l’obligez pas

Obliger un enfant à manger contre son gré ne va certainement pas l’aider à diversifier son alimentation, bien au contraire! Amenez-le plutôt à ouvrir ses goûts petit à petit, mais sans le pousser à manger absolument ses légumes, au risque de le dégouter!

Et pour les plus grands?

Si votre enfant est plus grand et en âge de s’exprimer, n’hésitez pas à discuter avec lui, après le repas. Demandez-lui pourquoi il n’a pas mangé ses légumes, il pourra peut-être mettre des mots sur ce qu’il n’aime pas. Lorsqu’il a tout mangé, n’oubliez pas de le féliciter. En effet, les petits (et les grands aussi) adorent être félicités. Il prendra cela comme une motivation, et continuera peut-être sur sa lancée.

Par contre, il est important de ne pas tolérer un comportement désagréable à table. Il est important de mettre des limites et de faire comprendre à votre enfant qu’il faut se tenir correctement à table, même si on n’aime pas tel ou tel aliment.

Plus de conseils de mamans

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!