8 idées reçues sur l’allaitement

Par -
© Getty Images
Que vous envisagiez d'allaiter ou de nourrir votre enfant au biberon, il est important de bien vous informer. Il existe en effet bon nombre d'idées reçues qui s'avèrent complètement fausses…

Vous allez devenir maman et vous vous questionnez sur l’allaitement? Cette pratique, aussi naturelle soit-elle, est depuis la nuit des temps discutée et controversée. On démêle pour vous le vrai du faux afin de répondre à toutes vos questions.

1. Allaiter est naturel donc facile

Donner le sein n’est pas aussi facile que ce qu’il n’y paraît… Si le corps d’une femme lui permet de nourrir son enfant de manière tout à fait naturelle, les complications et difficultés ne sont pas pour autant inexistantes. Lactation insuffisante, crevasses, mastite, engorgement, frein de la langue, trouble de succion… Les soucis empêchant le bon déroulement de l’allaitement sont bien nombreux!

2. Il faut avoir une poitrine opulente

Il n’y a aucun rapport entre la taille des seins et la capacité à produire du lait en suffisance. C’est simplement la proportion de tissu adipeux des petits seins qui est moindre. Seul le tissu glandulaire a de l’importance en matière d’allaitement. Durant la grossesse, les glandes mammaires augmentent suffisamment de volume afin que la future maman puisse donner le sein.

3. C’est impossible d’allaiter des jumeaux

Allaiter des jumeaux ou allaiter un seul enfant est tout autant possible. La production de lait est en effet déterminée par la fréquence de succion. Avoir des jumeaux permettrait ainsi de diminuer le temps entre les tétées (s’ils ne tètent pas en même temps) et d’augmenter la production de lait. Par ailleurs, les tétées simultanées sont également tout à fait faisables.

4. La bière brune est bénéfique pour l’allaitement

En effet, la bière contient de l’orge et du malt, qui possèdent des éléments lactogènes, ainsi que des vitamines B, ayant un effet relaxant. Ces éléments font donc que la bière a un impact positif sur la production de lait maternel. Mais comme toutes les sortes d’alcool, elle est à consommer avec modération, si possible après avoir donné la tétée à bébé (on vous explique pourquoi ici).

5. On ne peut pas allaiter un bébé prématuré

L’allaitement protège davantage les prématurés des infections que le lait en poudre. Toutefois, il peut y avoir des problèmes d’ordre pratique qui font que votre nouveau-né est incapable au début de téter au sein. En effet, de nombreux bébés nés avant 34 semaines ont des difficultés à coordonner la succion, la déglutition et la respiration.

6. L’allaitement protège contre une éventuelle grossesse

Il réduit les risques de tomber enceinte, mais ne l’exclut pas. L’allaitement n’est en aucun cas un moyen de contraception!

7. L’allaitement abîme les seins

C’est la grossesse en tant que telle qui risque de provoquer l’affaissement de vos seins après l’accouchement. Que vous allaitiez ou pas, cela ne change pas grand chose… Ils deviennent même parfois plus fermes chez bon nombre de femmes qui allaitent.

8. L’allaitement est moins cher que le lait en poudre

En théorie, allaiter permettrait d’économiser 400€ par an par rapport à l’utilisation du lait en poudre. Mais cette statistique ne tient évidemment pas en compte les heures de fatigue, le dévouement de la maman, les problèmes rencontrés et les solutions essayées, etc. Ces derniers ayant un coût émotionnel, financier et physique! Si vous avez donc des difficultés à allaiter et que vous n’en pouvez plus, ne vous forcez donc pas pour grappiller quelques centimes ici et là…

Plus d’infos sur l’allaitement:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!