Déconfinement: les crèches accessibles pour tous dès le 4 mai

Par -
© Getty Images
Après la conférence de presse annonçant le déconfinement, les milieux d'accueil se préparent à ouvrir leurs portes à tous les enfants, et plus uniquement à ceux dont les parents sont en première ligne face au virus.

Mi-mars, le Conseil national de sécurité décidait de fermer les restaurants, les commerces non-essentiels ainsi que les écoles afin d’endiguer la propagation du coronavirus. Et si les crèches ou autres lieux d’accueil pour tout-petits sont quant à eux restés ouverts, ils ne l’étaient que pour les enfants de ceux qui travaillent à l’extérieur malgré le confinement: personnel soignant, vendeurs dans les magasins d’alimentation, pharmaciens, etc.

Mais la Ministre Bénédicte Linard vient d’annoncer que tous les enfants pourront de nouveau fréquenter les crèches ou les gardiennes conventionnées, et plus uniquement ceux dont les parents travaillent en première ligne.

Tous les enfants pourront fréquenter à nouveau leur milieu d’accueil

C’est à partir du lundi 4 mai que tous les enfants pourront réintégrer les milieux d’accueil de la petite enfance. Une ouverture pour répondre aux futurs besoins de certaines familles qui devront retourner travailler à l’extérieur dans le courant du mois de mai, suite aux consignes de déconfinement proposées par le CNS le vendredi 24 avril.

Mais si cette ouverture semble s’organiser pour accueillir les enfants des travailleurs déconfinés, elle se fait également afin d’éviter aux milieux d’accueil de tomber en faillite et de devoir fermer suite à la crise du coronavirus. Une raison qui peut certes sembler contestable, mais qui est pourtant primordiale à la survie des divers milieux accueillant les enfants en bas-âge, surtout lorsque l’on sait que les places en crèche sont déjà difficiles à trouver.

Comment sera organisé le retour des petits?

Si les milieux d’accueil seront les premiers à ouvrir leurs portes à tous, la ministre wallonne de l’Enfance et de la Santé assure que cela devra se faire progressivement et dans le respect des consignes de sécurité en vigueur. « Aucun risque ne sera pris ni pour la santé du personnel d’accueil ni celle des enfants », a-t-elle déclaré lors d’une interview. Mais comment faire alors que les gestes barrières sont impossible à mettre en place avec des enfants en bas-âge?

Après avoir mené en début de semaine plusieurs réunions avec l’ONE, les représentants des familles et les syndicats, le cabinet de la ministre est actuellement en train d’élaborer un plan sanitaire pour les milieux d’accueil. Ce que l’on sait déjà, c’est que du matériel d’hygiène sera mis à disposition des crèches et des accueillantes (masques et gels hydroalcooliques) et que le retour des petits ne pourra se faire que de manière progressive entre le 4 et le 17 mai, en évitant les contacts prolongés avec et entre les parents. De plus, L’ONE aura pour mission d’analyser et de répondre au maximum aux besoins spécifiques de chaque milieu d’accueil reconnu par l’Office de la Naissance et de l’Enfance, et ce, pendant plusieurs mois.

Plus d’articles concernant le confinement

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here