Comment les vêtements pour bébés sont-ils devenus genrés?

Par -
Lorsque l'on se balade dans les magasins, il est facile de distinguer quels sont les vêtements initialement destinés aux filles et aux garçons. Pourtant, cette distinction des sexes n'a pas toujours existé...

“Le rose pour les filles, le bleu pour les garçons”. Si actuellement, nombreux sont les parents qui souhaitent briser les stéréotypes de genres et offrir une éducation non-genrée à leurs enfants, les marques ont du mal à suivre cette tendance… En effet, les vêtements ne sont que rarement unisexes et encouragent des différences de codes selon le sexe de l’enfant. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi.

Des vêtements genrés

Pendant très longtemps, filles et garçons étaient vêtus de langes, culottes et robes de couleur blanche. Puisqu’avoir quatre enfants (ou plus) était une pratique courante, cela permettait de réutiliser les vêtements des bébés peu importe leur sexe. Il faudra attendre le 20ème siècle pour que les couleurs deviennent genrées. À cette époque, le rose, dérivé du rouge, est alors attribué aux garçons tandis que le bleu, couleur délicate, est attribué aux filles. Le blanc, couleur neutre, est cependant toujours très courant.

Ce n’est finalement que dans les années 50, avec les guerres et le développement des méthodes contraceptives, que naîtront les vêtements genrés. En effet, face à une chute de natalité, les fabricants américains constatent une baisse dans leurs chiffres de vente. Ils décident alors de différencier les sexes dans leurs collections de vêtements afin d’encourager le consommateur à acheter plus.

Une illustration explicative

L’illustratrice et auteure Élise Gravel explique ce procédé marketing dans un dessin pour les enfants. Le but de sa démarche: briser les stéréotypes de genres afin que tous les enfants comprennent que leur sexe ne caractérise pas leurs goûts, que chacun accepte l’autre tel qu’il est, sans juger.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook, Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here