Le saviez-vous? Allaiter protège aussi maman!

Par -
© Getty Images
Le lait maternel est l'alimentation la plus adaptée aux besoins des nouveaux-nés, tant il regorge de bienfaits pour les tout-petits. Mais saviez-vous que l'allaitement était aussi bénéfique pour la maman? Explications.

Les spécialistes ne cessent de le crier haut et fort, l’allaitement maternel est bénéfique pour les tout-petits de bien des manières. Au-delà de répondre aux besoins nutritionnels des bébés, l’allaitement est rempli d’innombrables bienfaits: il permet de donner une bonne immunité au bébé et de lui éviter ainsi infections et maladies, il aide à son bon développement cérébral et prévient des risques d’obésité infantiles. Mais il n’y a pas que pour les nourrissons que l’allaitement est bénéfique, pour les mamans aussi.

5 bienfaits de l’allaitement sur les mamans

Si allaiter un bébé permet de lui offrir le meilleur pour son développement, cela apportera aussi de nombreux bienfaits pour la santé de la maman.

1. Allaiter aide à perdre le poids de grossesse

En donnant le sein à son bébé, une maman brûle davantage de calories et, surtout, puise dans les kilos qu’elle a pris pendant sa grossesse afin de nourrir son petit, puisque allaiter demande pas mal d’énergie. Selon les spécialistes, les femmes allaitantes perdent jusqu’à 1kg par mois d’allaitement, rien qu’en donnant le sein.

2. Allaiter aurait une action bénéfique sur les articulations

Allaiter son bébé pendant plus d’un an réduirait le risque de développer du rhumatisme articulaire par moitié, selon une recherche. L’hôpital universitaire de Malmo, en Suède, a suivi près de 700 femmes pendant plusieurs années, et a remarqué que les femmes qui ont allaité plus de 12 mois ont moins de problèmes d’articulations que les autres. Cela serait dû à la prolactine, bien connue pour stimuler le système immunitaire, qui aurait pour autre effet de diminuer le risque de rhumatisme articulaire.

3. Allaiter aide à la remise en place de l’utérus

Vers la fin de la grossesse, l’utérus fait plus de 4 fois sa taille initiale, passant de 8 à 35 cm environ. Une fois le bébé hors du ventre de sa maman, cet organe devra se rétracter et prendre sa place. L’allaitement et les hormones sécrétées à chaque tétée permettent à l’utérus de diminuer de taille et de reprendre sa place initiale au cours des jours qui suivent l’accouchement.

4. Allaiter réduit les risques de cancers

En 2018, l’Institut américain du cancer a publié une étude révélant que le fait d’avoir allaité réduirait, selon les recherches, les risques de cancer du sein et/ou des ovaires, principalement chez les femmes pré-ménauposées. Cela serait dû à l’arrêt temporaire des cycles menstruels.

5. C’est un anti-dépresseur naturel

Lorsqu’on allaite un bébé, notre corps libère d’ocytocine, appelée hormone du bien-être. Alors présent à haute dose dans le corps de la jeune maman, l’ocytocine l’aidera à lutter contre le baby-blues, le stress et l’anxiété que ressentent certaines femmes après l’accouchement.

Plus d’articles sur l’allaitement

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!