15 plantes toxiques à maintenir hors de portée de vos enfants

Par -
© Getty Images
Si la nature est essentielle à la vie et qu'il est toujours agréable d'avoir une maison ou un jardin fleuri, sachez que certaines plantes sont toxiques et doivent donc être maintenues hors de portée des enfants. En effet, ces derniers seraient tentés de les découvrir en y goûtant!

Comme le rappelle le Centre Antipoisons sur son site Internet, certaines plantes qui font partie intégrante de notre jardin ou de nos bouquets de fleurs sont toxiques (même si on l’ignore!). Dès lors, il est important de les maintenir hors de portée des enfants: généralement, lorsqu’un tout-petit découvre le monde qui l’entoure, il le fait en goûtant ou bien avec ses mains, qu’il mettra dans sa bouche par la suite. Dans les deux cas, une plante toxique pourrait causer des effets secondaires.

Comment réagir si mon enfant a ingéré une plante toxique?

Vous avez bien sécurisé vos plantes, mais votre bout’chou a réussi à en attraper une et a joué avec? Il l’a machouillée ou bien a simplement mis ses mains en bouche après l’avoir touchée? Ne paniquez pas: on vous explique comment réagir calmement dans ce genre de situation.

  • Tout d’abord, identifiez la plante que votre enfant a avalée.
  • Découvrez le nombre de baies/fleurs/feuilles que votre enfant a ingéré.
  • Dans tous les cas, vous pouvez donner de l’eau à votre enfant. Si la plante a un pouvoir irritant, boire permettra de diluer le suc irritant et donc la douleur. Si la plante a des toxines, boire ne changera rien, mais cela n’aura aucun effet négatif.
  • Appelez le Centre Antipoisons (070/245.245, numéro gratuit joignable 24h/24, 7 jours/7). Des professionnels pourront dès lors vous conseiller plus précisément selon la plante ingérée, sa quantité, l’âge de votre enfant et ses symptômes.

15 plantes toxiques à maintenir hors de portée de vos enfants

Voici une liste de 15 plantes à maintenir hors de portée de vos enfants. Attention, cette dernière ne recense pas toutes les plantes toxiques existantes. Si le sujet vous intéresse, rendez-vous sur le site du Centre Antipoisons.

Avertissement: les symptômes que nous citons ci-dessous sont généralement provoqués par une intoxication sévère. Dans la plupart des cas, les enfants n’ingèrent pas de grandes quantités de la plante et il est donc très rare qu’ils fassent des réactions aussi graves.

#1 L’anthure flamant rose

L’anthure flamant rose (nom latin: Anthurium) fait partie de la famille des aracées. Cette fleur, facile à reconnaître par sa forme et son épi étroit dressé, est très appréciée dans les bouquets pour décorer la maison (en plus, elle a une longue espérance de vie). Cependant, cette plante contient des cristaux d’oxalate de calcium, qui provoquent une sensation de brûlure si elle est ingérée. Ils peuvent également provoquer une salivation abondante, une inflammation de la bouche, des maux de gorge, des douleurs abdominales, des vomissements et des diarrhées.

© Pixabay

#2 Le bois-joli

Le bois-joli (nom latin: Daphne mezereum) fait partie de la famille des thyméléacées. L’écorce et les baies de cet arbuste sont toxiques et très irritantes. Si votre enfant ingère des baies, ces dernières vont provoquer l’irritation des muqueuses du tube digestif. Les symptômes sont alors une sensation de brûlure dans la bouche, déglutition difficile, enflure des lèvres, salivation abondante, raucité de la voix. Des douleurs abdominales, des nausées et une diarrhée peuvent également survenir.

© Pixabay

#3 Le cytise faux ébénier

Le cytise faux ébénier (nom latin: Laburnum anagyroides) fait partie de la famille des papilionacées. Surnommé la “pluie d’or”, cet arbre est entièrement toxique, surtout ses graines et son écorce. Si votre enfant ingère des graines (semblables à des haricots), il vomira abondamment. Hypersalivation, douleurs abdominales, transpiration profuse, hypotension et accélération ou ralentissement du rythme cardiaque sont également des symptômes. Mais généralement, l’enfant ingère des quantités inoffensives.

© Pixabay

#4 La digitale pourpre

La digitale pourpre (nom latin: Digitalis purpurea) fait partie de la famille des plantaginacées. Cette plante est présente dans une grande partie de la Belgique. L’ingestion d’une ou deux fleurs ne provoquent généralement pas de symptômes, mais en cas de plus grande quantité, surviennent des troubles gastro-intestinaux, éventuellement accompagnés de vertiges, maux de tête, fatigue, troubles de la vue, confusion et parfois convulsions. Les symptômes apparaissent généralement dans les trois heures suivant l’ingestion et peuvent durer quelques jours.

© Pixabay

#5 L’étoile de Noël

L’étoile de Noël (nom latin: Euphorbia pulcherrima) fait partie de la famille des euphorbiacées. Cette jolie fleur intègre généralement tous les foyers pendant la période des fêtes de fin d’année. Cependant, sa sève a des propriétés irritantes et provoque, en cas d’ingestion par un tout-petit, une irritation de la bouche, des nausées, des vomissements, de la diarrhée et parfois de la fièvre.

© Pixabay

#6 L’épine du Christ

L’euphorbe ou l’épine du Christ (nom latin: Euphorbia) fait partie de la famille des euphorbiacées. Cette plante est couverte de latex, très irritante même au toucher. En cas de contact, cette substance provoque une douloureuse sensation de brûlure et une hypersalivation, parfois un gonflement des lèvres et/ou un œdème laryngé. Si elle est ingérée, la fleur peut provoquer nausées, vomissements et diarrhée.

© Pixabay

#7 La glycine

La glycine (nom latin: Wisteria) fait partie de la famille des papilionacées. Caractérisée par de longues fleurs violettes au doux parfum, cette plante produit des graines qui contiennent une glycoprotéine toxique, la lectine. Ingérées, elles peuvent provoquer des vomissements, des nausées et des crampes abdominales.

© Pixabay

#8 Le gui

Le gui (nom latin: Viscum album) fait partie de la famille des viscacées. Contenant des viscotoxines, cet arbuste est toxique. Ses petites baies blanches attirent souvent nos bout’chous. Elles sont toxiques si les enfants en ingèrent plus de cinq. Dans ce cas, les symptômes sont vomissements, diarrhée, faiblesse, soif et agitation.

© Pixabay

#9 Le houx

Le houx (nom latin: Ilex aquifolium) fait partie de la famille des aquifoliacées. Cette plante célèbre pendant les fêtes de fin d’année a des feuilles et des baies toxiques. Cependant, l’ingestion d’une ou deux baies est généralement inoffensive. Si votre enfant en a avalé plus, les symptômes sont de violents vomissements, de la diarrhée et parfois de la somnolence.

© Pixabay

#10 L’if

L’if (nom latin: Taxus baccata) fait partie de la famille des taxacées. Cet arbre aux aiguilles vertes produit de petites baies rouges, souvent attirantes pour les enfants. Cependant, ces derniers les recrachent rapidement après les avoir mises en bouche, à cause de leur goût amer. Mais si votre enfant en a ingérées, les symptômes sont vomissements, diarrhée, crampes abdominales, vertiges, hallucinations, dilatation des pupilles. Chez l’homme, une grande ingestion peut provoquer une intoxication bien plus sévère (convulsions, un pouls irrégulier, des troubles du rythme cardiaque…).

© Pixabay

#11 Le laurier rose

Le laurier rose (nom latin: Nerium oleander) fait partie de la famille des apocynacées. Très décorative, cette plante est cependant très toxique et l’ingestion d’une seule feuille par un tout-petit (âgé de moins de 3 ans) peut suffire à provoquer une intoxication grave. Les symptômes sont des vomissements, des douleurs abdominales, des maux de tête accompagnés d’un sentiment général de malaise. Dans les cas les plus graves, on observe un ralentissement du pouls, des palpitations et une défaillance cardiaque.

© Pixabay

#12 Le muguet

Le muguet (nom latin: Convallaria majalis) fait partie de la famille des liliacées. Principalement dans nos maisons lors du 1er mai, cette fleur contient des substances irritantes (saponosides) ainsi que des dérivés toxiques pour le cœur (hétérosides cardiotoxiques). Suite à une ingestion, les symptômes les plus fréquents sont des vomissements, diarrhée et douleur abdominale. Si une grande quantité est ingérée, les conséquences peuvent être beaucoup plus graves, de l’ordre du cardiovasculaire, telles qu’une faiblesse, une hypotension et une bradycardie (ralentissement du rythme cardiaque).

© Pixabay

#13 Le narcisse

Le narcisse (nom latin: Narcissus) fait partie de la famille des amaryllidacées. Cette fleur contient de la lycorine, un alcaloïde toxique. En cas d’ingestion, cette substance provoque des vomissements, des maux de ventre et de la diarrhée. La sévérité des symptômes dépend de la quantité ingérée et de l’espèce végétale.

© Pixabay

#14 L’hortensia

L’hortensia commun (nom latin: Hydrangea Macrophylla) fait partie de la famille des hydrangeacées. Cet arbuste, qui a sa place dans de nombreux jardins, a des feuilles et des bourgeons toxiques. Des symptômes digestifs sont observés en cas d’ingestion, même de quantité minime (hypersalivation, vomissements, douleurs abdominales, diarrhée).

© Pixabay

#15 Le rhododendron

Le rhododendron (nom latin: Rhododendron) fait partie de la famille des éricacées. Très présente dans nos parcs, cette fleur est toxique (dans son entièreté!). Son ingestion provoque une irritation de la bouche, une salivation abondante, des nausées, vomissements, douleurs abdominales, somnolence, faiblesse musculaire, ralentissement du rythme cardiaque, hypotension, coma et convulsions. Ces symptômes peuvent durer environ 24 heures.

© Pixabay

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here