Mon enfant zézaie: à quel âge cela devient-il préoccupant?

Par -
© Caroline Hernandez/Unsplash
Votre enfant rencontre des difficultés à prononcer certains sons? Il a "un cheveu sur la langue" comme on dit? C'est très courant que les jeunes enfants zézaient, bien que cela puisse devenir inquiétant.

« Z’crois qu’z’ai vu un rôminet ». Comme Titi, votre enfant ne prononce pas correctement certains sons? « Maman, ze veux zouer dehors », vous annonce-t-il… Il est assez courant qu’un tout-petit zézaie, tandis que 85% des enfants maîtrisent la prononciation des sons à l’âge de 5 ans. Quand faut-il donc s’inquiéter si votre bout’chou zozote?

L’avis d’une experte

Stéphanie de Schaetzen, logopède chez Psychoéducation.be, nous donne son avis*: « Je dirais qu’il n’y a pas de raison de s’inquiéter avant 5 ans. Vers 5 ans, si l’enfant continue de mal articuler, on peut en parler au médecin généraliste qui va sans doute demander un bilan chez un ou une logopède. L’idéal étant que cela soit soigné avant la première primaire, car à ce moment-là, il faut commencer à bien distinguer les différents sons sous peine de les confondre au moment de les écrire. Le traitement est généralement très rapide. Il s’agit le plus souvent d’une mauvaise position de la langue ou d’une langue hypotonique (qui manque de tonus), que des petits exercices permettent de tonifier. Cela peut arriver notamment quand l’enfant suce souvent sa tétine ou son pouce, qu’il ne mastique pas assez (qu’il boit encore beaucoup de biberons) ou qu’il manque de tonus en général ».

*Avis recueilli par Julie Braun.

Que faire?

En plus de la consultation d’un logopède, vous pouvez également aider votre enfant au quotidien. En effet, certains gestes peuvent provoquer ce zézaiement et, en tant que parent, vous êtes le plus à même de les rectifier.

  • Arrêter la tututte ou sucer son pouce: comme dit précédemment, le zézaiement peut être provoqué par la langue qui se positionne mal à cause d’une tututte. Si votre enfant suce toujours son pouce ou une sucette, il s’agit du bon moment pour l’encourager à arrêter.
  • Mettre en évidence les sons: lorsque votre enfant prononce mal un son, n’hésitez pas à répéter la phrase qu’il vient de dire de manière correcte. L’idée ici n’est pas de souligner son erreur mais de s’assurer qu’il a conscience des différents sons. Vous pouvez également faire de petits jeux ensemble: si votre enfant confond le « ch » et le « s », prenez une liste de mots de chaque son (chat, chien, savon, sel, etc.). Prononcez-les ensemble et demandez à votre petit d’associer chacun des mots au son correct.
  • Muscler sa bouche: votre enfant zézaie par manque de tonus? Aidez-le à muscler sa bouche grâce à l’alimentation: exit les compotes, soupes et aliments mous. Encouragez votre enfant à croquer et à mâcher en diversifiant les textures présentes dans son assiette.
  • Assurer les exercices du logopède: consulter un logopède ne sera utile que si les exercices donnés sont effectués à la maison. Créez un petit rituel pour que ce moment soit agréable pour votre enfant et qu’il ne se sente pas jugé sur sa prononciation.

Ces articles peuvent également vous intéresser:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here