L’estime de soi de votre enfant : en route vers l’indépendance !

A un certain stade du développement du jeune enfant, ce que l'on appelle l'estime de soi fait son apparition. Le monde n'est plus perçu comme un ensemble mais plutôt comme un contraste entre le « moi » et « tout le reste ».

Cette estime de soi s'épanouit grâce à une corrélation entre les expériences de l'enfant lui-même et celles des « autres » : ses parents, ceux qui l'éduquent et les autres personnes en général. L'estime de soi et la confiance en soi sont extrêmement importantes pour le développement : elles constituent le fondement de la capacité à se développer en êtres autonomes ?

L'estime de soi est l'image qu'un enfant a de son propre « soi », aussi bien sur le plan physique, psychologique que social. De plus, elle englobe également ce que nous souhaitons devenir et la manière dont nous avons l'intention d'y parvenir auprès des autres. En tant que parent et éducateur, nous jouons un rôle primordial dans le développement de l'estime de soi de notre enfant. Nos réactions face au comportement de nos enfants leur apprennent la façon dont ils sont (et doivent être) selon nous. Cela peut se produire par interaction directe (« tu es intelligent ») ou en parlant de lui (« notre petit Jean est vraiment malin »).
 

Confiance en soi : votre enfant parvient-il à ne pas se laisser marcher sur les pieds ?

Outre l'estime de nous-mêmes, nous possédons également une « confiance en nous ». Vous pourriez comparer cela à une sorte de respect que nous avons pour nous-mêmes. Quelqu'un qui à une confiance en soi positive est capable de s'affirmer : il se défend, montre qui il est et respecte également les autres. Une personne qui a une confiance en soi négative, aura plutôt tendance à se renfermer, être angoissée et à douter. Ces personnes se comporteront de manière telle qu'elles éprouveront également un sentiment négatif vis-à-vis d'elles-mêmes.

Il est évident que pour que l'enfant acquiert cette ?confiance en soi' , le rôle des parents est  crucial. L'estime de soi dépend fortement du respect et de l'amour que l'on obtient d'autrui. Un enfant qui ne reçoit pas d'amour, ne s'aimera pas. Des attentes trop importantes de la part des parents, qui ne peuvent être réalisées, feront également douter votre enfant de lui. En outre, une attitude trop répressive qui interdit à l'enfant de faire quoi que ce soit et où des sentiments de culpabilité se développent, peut être néfaste pour l'assurance spontanée qui caractérise chaque nouvel être dès sa venue au monde.

Indépendance : apprendre à faire ses propres choix

Au cours des premiers mois de leur vie, la préoccupation centrale de nos enfants est de satisfaire leurs propres besoins. Lorsqu'un enfant fait savoir qu'il désire ou non quelque chose, c'est donc uniquement pour des raisons purement égoïstes. Peu à peu, les enfants apprennent que leur entourage pose des limites aux comportements qu'ils peuvent avoir afin de satisfaire ces besoins. Ensuite, ils enregistrent les exigences de ceux qui les éduquent, permettant à la morale d'apparaître. Le défi pour l'éducateur réside dans le fait de trouver le bon équilibre entre ce que le « moi » de l'enfant désire et entre ce que le « nous » de la société souhaite, de manière à ce que tous deux bénéficient d'une attention équitable.

Au début, cela se produit souvent sous forme d'interdictions et par la pose de limites. C'est de là  (tout comme de l'estime de soi et de la valorisation du ?moi') que  vient ensuite l'indépendance. L'enfant a trouvé un équilibre qui lui permet de s'affirmer et de faire des choix. Il est tout de même utile de dire que, dans la pratique, beaucoup de choses échouent en matière de développement psychologique. Il est difficile que cela en aille autrement étant donné le nombre de facteurs qui contribuent à l'évolution de ce « moi » et de cette « indépendance ».

C'est d'ailleurs lorsqu'il parvient à dépasser la satisfaction des besoins narcissiques et la confrontation avec ses parents que l'enfant peut traduire son indépendance en amour désintéressé, qui correspond à un équilibre respectueux entre les besoins du « moi » et du « toi ».
Nous pouvons contribuer de différentes manières au développement de l'estime de soi de nos enfants, à sa confiance en lui et à son indépendance. Il est donc important d'offrir à nos tout-petits un « environnement riche » où ils peuvent librement s'exprimer et se développer.

En outre, en respectant nos enfants, nous leur apprenons à se respecter eux-mêmes.. Transmettre l'envie d'agir seul, donner la possibilité de faire des choix en toute autonomie et communiquer un message du ?moi ?positif sont d'autres méthodes permettant de contribuer à la croissance saine de nos enfants.