5 conseils pour apprendre à son enfant à s’endormir facilement

Par -
© Getty Images
Votre enfant refuse obstinément de se coucher, il crie ou se réveille en plein milieu de la nuit? Voici cinq astuces pour apprendre à votre enfant à s'endormir.

On le sait, le sommeil a un rôle primordial sur la santé d’un enfant: bien dormir l’aide à avoir une bonne mémoire, à se développer au niveau physique et neurologique, mais aussi à renforcer son système immunitaire, comme nous vous l’expliquons dans cet article. Mais si certains enfants s’endorment très facilement, d’autres ont, au contraire, bien du mal à partir dans les bras de Morphée. Le coucher peut alors devenir un vrai calvaire.

Aider votre enfant à s’endormir sereinement

Le soir, certains enfants ne veulent pas aller se coucher et traînent pendant un long moment. Ils trouvent toutes les excuses pour attirer l’attention de leurs parents: “j’ai soif”, “je dois faire pipi”, “j’ai quelque chose à te dire”, “j’ai peur” ou encore “je n’arrive pas à dormir”. Nombre de parents vivent ou ont vécu ces couchers à rallonge, et galèrent à endormir leurs petits. Il est vrai que nous ne sommes pas tous égaux face à l’endormissement, car si pour certains c’est une étape très simple, pour d’autres c’est une étape bien plus compliquée qui peut être source de stress.

1. Instaurer un rituel clair

Mettre des rituels est l’une des clés d’un endormissement plus facile. Si votre enfant est angoissé à l’idée d’aller au lit, le rituel du soir aura tendance à le rassurer et, surtout, à lui poser des limites claires et rassurantes. Pendant ce rituel du coucher, il est important de privilégier des activités très calmes et les ambiances feutrées. Par exemple, on évite les batailles de chatouilles avant d’aller au lit et on privilégie les séances de câlins. Vous pouvez ensuite lui lire une histoire, ou lui lancer une petite musique calme. Autre conseil:  éteignez les grandes lumières et privilégiez les petites lumières douces.

2. Bannissez les écrans

On le sait, l’utilisation des écrans a tendance à affecter notre qualité de sommeil et à rendre l’endormissement plus difficile. Le mieux est alors de bannir les écrans au moins une heure avant la mise au lit de votre enfant. Privilégiez les moments calmes qui amèneront votre enfant vers plus de sérénité: la lecture, la méditation, le yoga ou simplement l’utilisation d’un jeu calme.

3. Rassurez-le

Si votre enfant éprouve des difficultés à s’endormir, il peut être angoissé lorsque viendra l’heure du coucher. Un stress qui ne l’aidera pas à trouver le sommeil. Le rassurer est donc primordial. Dites-lui, par exemple, que vous n’êtes pas loin s’il a quelques difficultés, mais aussi que tout se passera bien et qu’il a les ressources nécessaires pour s’endormir. Si besoin, mettez-lui une veilleuse pour qu’il se sente en sécurité. Si votre enfant fait des crises de panique lors de la mise au lit ou des crises de colère, nous vous conseillons de vous faire aider par un spécialiste, tel qu’un sophrologue, un kinésiologue ou, pourquoi pas, un hypnothérapeute.

4. Mettez des limites

Pour contrôler le sommeil de l’enfant, il est important d’instaurer des règles et de les faire respecter. Après le rituel du sommeil fait, le dernier bisou ou câlin donné, les enfants doivent rester dans leur lit pour s’endormir. Et si vous êtes là pour l’aider, il est aussi important que votre enfant comprenne que maintenant, c’est l’heure des grands, et surtout l’heure de dormir pour lui. Soyez clair avec lui et ne le laissez pas trop empiéter sur votre soirée.

5. Pensez à l’aromathérapie

Certaines huiles essentielles peuvent calmer et relaxer les enfants stressés ou qui vivent des endormissements difficiles. Si votre enfant n’arrive pas à se relaxer lorsqu’il arrive au lit, ou se sent angoissé, vous pouvez utiliser ces huiles essentielles:

  • La mandarine: pour ses vertus calmantes et sédatives
  • L’orange: qui aide à lutter contre les insomnies
  • La lavande fine: bien connue, elle décontracte les muscles et aide à la relaxation
  • Le petit grain de Bigarate: qui aide à lutter contre l’anxiété et le sommeil agité

N’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien concernant l’utilisation adéquate de ces huiles essentielles.

Plus de conseils dans ces articles

sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!