Au secours, mon enfant ne veut rien manger!

Par -
Votre enfant refuse de manger tout ce que vous lui proposez et fait la grimace dès que vous lui apportez son assiette? Voici quelques conseils pour sortir de cette galère alimentaire.

Que se soit depuis peu ou depuis toujours, votre enfant est plutôt difficile à table. Il refuse tout ce que vous mettez dans son assiette ou presque et vous vous sentez complètement désemparée face à ce rejet de se nourrir. C’est bien normal! Vous vous inquiétez pour votre enfant, qui ne mange pas assez à votre goût ou qui refuse peut-être de se nourrir d’autre chose que de biscuits ou autres collations. Voici quelques conseils pour vous aider à surmonter ce refus de manger pendant les repas.

Mon enfant ne veut rien manger: 5 conseils pour s’en sortir

On le sait, avec les enfants, il est souvent inutile d’aller à l’affrontement! Il faut ruser et trouver des solutions pour sortir des difficultés avec bienveillance.

1. Ne l’obligez pas à terminer son assiette

Nous vous en parlions dans cet article, il est plutôt déconseillé d’obliger un enfant à finir absolument son assiette. Si vous le punissez ou le grondez à table, il y a un vrai risque de chambouler le système qui régule la faim et la satiété, mais aussi qu’il associe le repas comme un moment de contrainte. Et cela peut avoir des conséquences, même plus tard sur sa vie d’adulte: relation malsaine avec la nourriture, difficulté à éprouver du plaisir à se nourrir, stress… Un conseil donc: laissez-le manger selon sa faim et sans le forcer.

2. Servez-lui des petites portions

Pour que votre petit finisse son assiette, l’un des meilleurs conseils est de lui mettre des petites rations dans son assiette, quitte à le resservir s’il en redemande. Il se sentira moins oppressé devant de petites portions plutôt que devant une grande assiette pleine. De plus, pensez à utiliser des assiettes avec des compartiments pour séparer les aliments: certains enfants détestent quand les aliments se mélangent.

3. Prenez le repas à heures régulières

Si vous mangez trop tard le soir, vous risquez de vous sentir barbouillé le lendemain, et de ne pas avoir très faim au petit-déjeuner ou pour le repas de midi… Et bien sachez qu’il en est de même pour votre enfant. Les spécialistes de l’enfance et de la nutrition conseillent de manger à heures fixes le plus souvent possible. Comme pour le bain et le dodo, les enfants ont besoin que les rituels s’inscrivent dans un cadre bien défini et rythmé qui explique clairement ce que l’on fait et quand on le fait.

4. Veillez à éviter le sucre avant le repas

Chaque parent connaît le refrain: « Maman, je peux avoir un bonbon? » juste avant l’heure du repas. Mais sachez que les sucreries et les boissons gazeuses sont des inhibiteurs de faim. En effet, le sucre crée un pic de glycémie qui apporte de l’énergie sur le moment, mais qui augmente le sentiment de faim par la suite. Votre enfant risquerait donc de ne rien manger à table, mais de réclamer plus tard de la nourriture.

5. Mangez en famille

Si votre enfant mange seul, il y a fort à parier qu’il n’ait pas vraiment envie d’être curieux et de goûter ce que vous lui proposez. En revanche, s’il vous voit manger, il aura sûrement envie de goûter ce que vous avez préparé pour le repas. Mais ce n’est pas la seule raison pour laquelle il est important de manger en famille: c’est aussi excellent pour la confiance en soi, pour un bon développement du langage et pour tisser des liens familiaux, comme nous vous l’expliquons en détail dans cet article.

Plus d’articles sur la santé des enfants

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur FacebookInstagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!