Vacances: trois conseils pour préserver le sommeil des enfants

© iStock
Pendant la période des vacances, le rythme de sommeil d'un enfant peut vite être perturbé. Mais il n’est pas trop tard pour le préserver, en changeant quelques habitudes. Explications.

En vacances, on est souvent content de bousculer notre quotidien pour vivre intensément ou, au contraire, de manière plus cool. Du coup, les bambins aussi: on vit à un rythme différent, on mange de manière décalée… et on va se coucher plus tard. Mais chez certains, il est préférable de protéger l’équilibre et le sommeil de l’enfant. Voici trois petits conseils tout simples que vous pouvez appliquer dès aujourd’hui.

1. On garde une certaine routine

Il est important de mettre votre bout’chou au lit à heures fixes, et de conserver les rituels qu’il connaît bien. Le sommeil de l’enfant est finalement assez fragile et a besoin de codes. Si votre enfant va se coucher tard plusieurs jours de suite, cela peut entraîner une confusion, un bouleversement total de son horloge biologique et il aura besoin de beaucoup de temps pour s’en remettre. Après ou pendant vos vacances, n’hésitez pas à essayer de garder un rythme plus ou moins identique chaque jour. Par exemple, couchez-le tous les jours à (pratiquement) la même heure, même si c’est plus tard que lorsqu’il y a école.

2. On essaie la méditation

Les feux d’artifice, les sorties, les activités, barbecue en famille… Votre enfant n’a jamais été si sollicité. L’excitation est à son comble et il parfois bien difficile de calmer le jeu avant d’aller se coucher. Essayez avec lui des exercices de respiration et de relaxation, afin de canaliser son énergie. Prenez aussi le temps de faire baisser les tensions avant de passer au bain, puis sous les draps en proposant des activités calmes, ou une petite balade en nature.

3. On garde la chambre propre

Pour un sommeil réparateur, il est important que l’enfant puisse dormir dans un endroit relaxant. Faites donc en sorte que sa chambre soit relativement rangée, ou laissez les jouets en dehors de la pièce: dans le salon ou dans la salle de jeux, par exemple. Tentez de réguler au mieux la température de la pièce et aérez régulièrement. Si vous lisez une histoire, allumez une petite lampe de chevet. Et s’il a peur du noir, optez pour une veilleuse, mais bannissez les stimulations inutiles et les lumières directes.

Plus d’articles sur le sommeil de votre enfant:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook, Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!