Virginie Efira se confie sur sa relation avec sa fille

© Reporters / Abaca
Maman d'une petite fille âgée de 5 ans, Virginie Efira jongle comme de nombreuses femmes avec vie professionnelle et privée. Une situation sur laquelle l'actrice belge s'est confiée au magazine Paris Match.

Être maman travailleuse n’est pas toujours évident: les enfants ne comprennent pas pourquoi vous devez partir chaque matin, ce que vous faites, pourquoi vous rentrez parfois tard… Et ce pour chaque métier! Celui d’actrice ne fait donc pas exception à la règle, comme l’a expliqué Virginie Efira lors d’une interview accordée à Paris Match.

Maman actrice, c’est différent?

En effet, la Belge est maman d’une petite Ali, 5 ans, née de sa relation avec le réalisateur Mabrouk El Mechri. Comme tous les enfants, Ali s’est souvent questionnée sur le métier de sa mère. « Plus jeune, quand elle venait sur les plateaux et qu’elle me voyait avec des acteurs enfants, elle me disait: ‘Et pourquoi je ne suis pas dans l’histoire, moi? Je suis ta vraie fille.’ Elle sait maintenant comment se déroule un tournage, elle voit que c’est parfois très répétitif », confie Virginie Efira. Et d’ajouter: « Avec la notoriété, cela a été moins simple. Elle ne comprenait pas pourquoi les gens me disaient bonjour dans la rue. J’ai eu une petite frayeur quand elle m’a lancé, il y a un an: ‘Mais tu es connue! Et moi je suis connue aussi?’. Je lui ai expliqué que ce n’était pas forcément intéressant de l’être mais bien plus important d’exercer un métier qu’on aime. »

Une éducation cinématographique

Plongée depuis toujours dans le monde du cinéma, Ali est déjà fascinée par le septième art: regarder des films est un moment de complicité que la petite partage régulièrement avec sa maman. « Nous voyons beaucoup de films, ce sont autant de terrains de discussions. Nous avons regardé la plupart des chefs-d’œuvre de l’animation japonaise que j’adore. Mais aussi Tootsie ou des comédies américaines des années 1980 et 1990 comme Big, avec Tom Hanks. Le Roméo + Juliette de Baz Luhrmann est son film préféré en ce moment. C’est un peu violent mais, étant habituée à voir des effets spéciaux sur les tournages, elle sait ce qui est faux. J’explique aussi, je dédramatise. »

Lui apprendre l’indépendance

Si le cinéma lui permet de partager ces moments mère-fille, Virginie Efira a bien conscience que son métier inclut également des déplacements et absences répétées. La jeune maman souhaite donc inculquer la valeur de l’indépendance à sa fille dès son plus jeune âge: « L’idée qu’elle soit autonome et heureuse, seule, m’a toujours beaucoup importé. Ne pas avoir peur de dire ‘au revoir’, avoir confiance en soi, aller vers l’autre, s’adapter, rester ouverte au monde, c’est le plus grand service que je puisse lui rendre. »

Plus d’actus people:

Pour ne rien manquer de nos conseils et actualités, suivez Mamans & Femmes d’Aujourd’hui sur Facebook, Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter. Sans oublier nos pages Femmes d’Aujourd’hui et Délices!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here