Un an plus tard, Serena Williams se remémore son accouchement

© Reporters / Insightmed
Le 1er septembre 2017, Serena Williams devenait maman pour la première fois en donnant naissance à sa fille Alexis Olympia Ohanian Jr. Un an plus tard, la jeune femme revient sur son accouchement, qui ne s'est pas passé comme prévu.

Ce n’est pas un secret: Serena Williams a rencontré de nombreuses complications lors de son accouchement. En effet, la tenniswoman a subi une césarienne d’urgence pour donner naissance à sa fille. Mais la plaie de sa césarienne s’est ouverte suite à des quintes de toux causées par des caillots de sang dans ses poumons: elle a donc été hospitalisée pendant une semaine. Un an plus tard, la jeune maman se porte bien et a réussi à se qualifier au Grand Chelem de Roland-Garros ainsi qu’à l’US Open.

Se relever après un accouchement difficile

Interviewée sur sa victoire face à la Lettonne Anastasija Sevastova, Serena Williams s’est remémorée son accouchement difficile. « J’étais un peu émue parce qu’il y a un an, je me battais littéralement pour ma vie à l’hôpital. J’en étais à ma troisième opération, il m’en restait encore une. Revenir de si loin – alors que j’étais dans un lit d’hôpital, que je ne pouvais ni bouger ni marcher, ni rien faire d’autre – seulement un an plus tard, pas seulement m’entraîner mais être en finale ici, et même atteindre deux finales d’affilée… Alors que, comme je l’ai dit, je n’en suis qu’au début… Ça me donne le sentiment que j’ai encore un avenir très, très brillant », confie la jeune maman lors d’un entretien à l’AFP.

Finalement, l’ancienne N.1 mondiale s’est inclinée devant Naomi Osaka lors de la finale de l’US Open, suite à un conflit avec l’arbitre Carlos Ramos. Mais nous sommes persuadées qu’après tout ce qu’elle a traversé cette année, Serena Williams a bel et bien un avenir « très, très brillant », et plein d’amour avec sa fille!

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Serena Williams (@serenawilliams) le

Plus d’actus people:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here